- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Les artisans de Porto-Novo à l’école des outils digitaux

Porto-Novo, 10 juil. 2019 (ABP) – A l’initiative du ministère de l’économie Numérique et de la communication (MENC) en partenariat avec le programme « Boost avec Facebook », une séance de formation a réuni ce mardi à la DDENC Ouémé- Plateau, plus d’une centaine d’artisans de tout corps de métiers sur l’utilisation optimale des outils digitaux Whatsapp, Facebook, Instagram et autres.
L’initiative vise à amener les artisans à se familiariser d’avantages avec les réseaux sociaux notamment Facebook et surtout l’outil internet pour toutes leurs communications, pour f leurs business et se rendre plus visible.
A en croire le formateur du programme « Boost avec Facebook », Richard Odjrado, Facebook veut s’étendre et compte toucher aujourd’hui plus de dix milles petites et moyennes entreprises en Afrique Francophone pour l’éclosion et l’essor de l’écosystème entrepreneurial, surtout artisanal.
Les gens, a-t-il indiqué, communiquent de plus en plus de façon digitale et le numérique va prendre le pas sur beaucoup de chose. C’est le moment, précise- t-il, de permettre aux petites et moyennes entreprises d’intégrer cette nouvelle stratégie de communication afin de passer à l’échelle mondiale et de pouvoir vendre leurs produits depuis chez eux à l’internationale et partout d’’ailleurs.
Pendant plusieurs  heures, les deux communicateurs soutenus par le directeur départemental de l’économie numérique et de la communication de l’Ouémé et du Plateau, Sylvain Ahounou, ont entretenu les participants sur comment créer du contenu avec son Smartphone,  ce qu’est le digital, son aspect juridique, l’Inbound marketing, le Facebook, la création d’une page professionnel et de profil personnel sur Facebook, WhatsApp business  tout en insistant sur la nécessité pour chacun d’eux de s’adapter à l’évolution de la technologie.
« Nous avons beaucoup de nos collègues qui sont sur les réseaux sociaux aujourd’hui mais ils n’arrivent pas à les exploiter comme cela se doit. Par le biais de cette formation nous allons profiter désormais et vendre nos œuvres, ce que nous faisons entend qu’artisan », a confié Elysée Ahouantchédé président de la chambre interdépartementale des métiers de l’Ouémé et du Plateau. Il a par ailleurs rassuré des dispositions qui seront prises pour informer tous les artisans professionnels à la base.
ABP/ID/MS