- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique)

Dakar, 16/07/2019 (MAP)- La finale de la CAN entre le Sénégal et l’Algérie, l’alerte contre l’Ebola au Rwanda, la coopération militaire entre l’Ethiopie et les Etats unis et le développement du secteur pétrolier en Côte d’Ivoire sont les principaux sujets traités par la presse africaine parue mardi.

Au Sénégal, le décès du secrétaire général du parti socialiste (PS) et président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng, partage la Une de presse locale avec la qualification historique du Onze sénégalais en finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2019).

Le quotidien à grand tirage +Le Soleil+ consacre entièrement sa Une au portrait d’Ousmane Tanor Dieng, avec le titre en gros caractères : « L’élégant politique », informant que le défunt a été rappelé à Dieu lundi à Bordeaux, en France, où il était hospitalisé.

« Fin d’un grand commis », écrit pour sa part +Enquête+, relayant les propos du président sénégalais Macky Sall qualifiant la disparition du défunt de perte d' »un homme d’Etat d’une dimension exceptionnelle ».

Sur un autre registre, les journaux de la place reviennent sur la qualification des Lions en finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) et sur le match qui les opposera au Onze algérien.

« Les penalties : un gros souci pour les Lions », écrit à ce sujet +WalfQuotidien+, relevant que dans cette CAN 2019, le Sénégal a déjà obtenu quatre penalties, et sur ces 4 avantages à faire la différence devant l’adversaire, les Lions n’ont réussi qu’un seul essai.

Au Rwanda, le quotidien +Kigali Today+ rapporte que le ministère de la Santé a exhorté lundi les ressortissants rwandais à éviter tout voyage dans l’est de la RDCongo après la découverte d’un cas d’Ebola à Goma, ville située dans la frontière entre les deux pays.

Citant un communiqué du ministère, la publication écrit que « le ministère de la Santé rappelle aux ressortissants et aux résidents qu’il ne faut pas traverser la frontière à l’occasion de voyages non nécessaires pour aller dans des zones dans les pays voisins où des cas d’Ebola ont été signalés ».

Le média note que le passage de la frontière entre Goma et Gisenyi (ouest du Rwanda) est l’un des plus utilisés dans la région, ajoutant que des milliers de personnes empruntent chaque jour ce poste frontalier stratégique.

De son côté, le journal +The New Times+ rapporte que le Rwanda et le Cameroun ont convenu de s’associer pour la réalisation d’études conjointes sur les conditions de la paix et la sécurité, soulignant que cette initiative vise à contribuer aux efforts visant à parvenir à une paix durable sur le continent africain.

Un accord a été paraphé dans ce sens entre l’Ecole Internationale des Forces de Sécurité (EIFORCES) du Cameroun et l’Académie rwandaise pour la paix (RPA), indique le média, ajoutant que les deux organismes ont convenu de renforcer leur coopération lors d’un entretien qui a réuni à Kigali les hauts responsables des deux institutions.
En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s’intéresse au lancement lundi par les armées éthiopienne et américaine des exercices militaires destinés à renforcer la capacité du personnel et des forces participant aux opérations de maintien de la paix en appui à la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM).

Environ 1100 membres du personnel militaire et gouvernemental du Brésil, du Burundi, du Canada, de Djibouti, de la France, d’Allemagne, d’Italie, du Kenya, des Pays-Bas, du Rwanda, de Somalie, de l’Ouganda et du Royaume-Uni, ainsi que des représentants d’organisations internationales participent à ces manœuvres, souligne le média éthiopien.

L’exercice qui comprendra une formation du personnel du quartier général et des manœuvres des forces terrestres, renforcera l’interopérabilité et aidera les forces militaires à améliorer l’état de préparation et les compétences requises pour soutenir les opérations de maintien de la paix et promouvoir la sécurité régionale, ajoute +FANA BC+.

Au Kenya, le journal « Daily Nation » rapporte qu’une grande majorité des 47 comtés que compte le pays ont absorbé moins de 50% de leurs budgets au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2018-2019.

Cela signifie que les contribuables se voient refuser des services malgré la disponibilité des fonds, souligne le journal sur la base d’un nouveau rapport d’examen de l’exécution du budget des gouvernements de comté.

Au cours de l’exercice 2018-2019, les unités déconcentrées ont dépensé 48,4% de leur budget annuel total, selon le rapport, qui précise que seul le comté de Narok a réussi à absorber plus de 60,1% des fonds alloués.

Les autres principales régions en termes de taux d’absorption étaient les comtés de Kitui, Garissa, Taita Taveta, Murang’a, Mandera, Nairobi, Nandi, Nyamira et Kakamega, ajoute le rapport.

Au Ghana, +Daily Graphic+ rapporte que le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a été nommé meilleur président en Afrique, selon un sondage réalisé par un organisme de recherche basé au Canada.

Le président du Ghana, Akufo-Addo, est arrivé en tête des meilleurs présidents en Afrique et au 3è position des meilleurs présidents visionnaires, précise le quotidien, mettant l’accent sur les politiques lancées par le chef d’Etat, telles que la gratuité de l’enseignement secondaire, son engagement en faveur du développement du Ghana, la quasi-absence d’allégations de corruption sous son régime et le respect de l’Etat de droit par son gouvernement.

Son confrère, +Ghanaian Times+ écrit que les Ghanéens n’auront plus besoin de visa pour se rendre en Afrique du Sud, notant que l’Afrique du Sud a annoncé l’ajout de sept pays à sa liste de pays exempts de visas, dont le Ghana.

En Côte d’Ivoire, « Fraternité Matin » rapporte que le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a invité, lundi à l’ouverture de la 3ème édition du « forum de la diaspora », cette communauté à saisir les nombreux atouts d’investissement en Côte d’Ivoire.

Il a précisé, selon le quotidien, que la Côte d’Ivoire leur offre un environnement des affaires attractif avec des immenses d’opportunités et des mécanismes d’accompagnement efficace pour un avenir radieux dans leur pays.

« Nous sommes persuadés que vous avez toutes les chances de la possibilité d’accomplir votre destin en Côte d’Ivoire au regard de l’existence des nombreux atouts », a-t-il lancé à l’adresse de la diaspora ivoirienne estimée à 1,24 million, soit 5,4% de la population du pays.

Sur un autre registre, « Le Patriote » indique que des acteurs ivoiriens du pétrole et de l’énergie, réunis dans le cadre d’un séminaire à Yamoussoukro, réfléchissent depuis lundi à l’élaboration de plans d’actions de développement des secteurs de leurs différents secteurs d’activités jusqu’à 2030.

«Ces plans stratégiques seront déclinés en plans d’actions sur le court terme (2019-2020) et sur les moyens et long termes (2021-2030), avec des indications claires des responsables desdites actions », a précisé le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé, procédant à l’ouverture de ce séminaire sur le thème : « Etat des lieux et perspectives des secteurs pétrole et énergie ».

Au Gabon, +l’Union+ écrit sous le titre « Produits alimentaires et de ménage : attention à la contrefaçon » que la direction générale de la concurrence et de la consommation vient de procéder à la destruction par incinération d’une vingtaine de cartons d’insecticides et de biscuits.

Ces produits contrefaits ont été saisis lors d’une opération de contrôle, ajoute la publication, incitant les consommateurs à la plus grande vigilance.

Côté sport, le journal revient sur la finale de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can), qui opposera le Sénégal et l’Algérie, vendredi prochain au Stade International du Caire, notant que ce grand jour marquera l’épilogue d’une compétition jouée pour la première fois à vingt-quatre.

Et de poursuivre que les Fennecs tenteront de remporter une deuxième couronne après laquelle ils courent depuis 29 ans, tandis que les Lions de la Téranga espèrent inscrire enfin leur nom sur la liste des nations ayant remporté la Can au moins une fois.