- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Gabon : Lee White visite les usines de transformation du bois de Port-Gentil

Libreville, 21 Juillet (AGP) – Le ministre gabonais en charge des Forêts, Lee white, a visité, le vendredi 19 juillet écoulé, les principales usines de transformations du bois de Port-Gentil, la capitale provinciale de l’Ogooué Maritime (Ouest), pour s’imprégner de leur mode de  fonctionnement et voir dans quelle mesure valoriser le Kévazingo.

Accompagné du gouverneur de la province de l’Ogooué Maritime, Patrice Ontina et des responsables de la direction provinciale des eaux et forêts, le ministre des Forêts a visité les usines de transformation du bois ainsi que le parc à bois de Kévazingo au port de Port-Gentil. Il s’agit : Corawood, usine de fabrication  de contreplaqués;  la Compagnie de Bois du Gabon (CBG), grande usines de transformation de bois; la Compagnie des placages en Bois du Gabon (CPBG),  ainsi que  Friends Timber Company, usine  de transformation de bois située sur la zone économique  spéciale  de l’Île Mandji.

Dans chaque usine de transformation de bois qu’il a visitée,  Lee White a pu s’enquérir des conditions de travail des agents, les difficultés rencontrées, ainsi que les perspectives de ces usines de bois opérant dans la capitale économique. «Le ministère dont je suis responsable est certes, là, pour contrôler  le travaille fait, mais aussi pour accompagner ces opérateurs économiques à développer leurs industries, créer plus d’emplois et payer plus d’impôts pour qu’ensemble on développe le Gabon», a-t-il dit.

Spécifiquement au parc à bois du Kévazingo situé au port, le membre du gouvernement  a  précisé que «le Kévazingo qui a été coupé légalement et dont la traçabilité est vérifiée peut-être transformé et valorisé. Mais les stocks de Kévazingo qui n’auront aucune traçabilité seront saisis par le gouvernement puis vendus par la suite. Ceci, dans l’objectif de valoriser ces stocks plutôt que de les laisser pourrir».

Le ministre des Forêts a invité les responsables des usines de bois à opter pour la troisième transformation du Kévazingo. Notamment la fabrication des meubles de tout genre à l’exemple des tables à manger, des armoires à linge, les bancs, les commodes, etc.

Pour Lee White, «le Kévazingo stocké au port de Port-Gentil  peut être vendu à 400 milles francs CFA le m³,  ce qui n’est point rentable pour le Gabon. Toutefois, avec ce même stock transformé en meubles, on avoisine 10 millions de francs, ce qui peut contribuer à développer l’économie gabonaise», a-t-il conclu.

AGP/PA/FSS