- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Organisation à Matadi d’une caravane pour les 25 ans de la CIPD

Matadi, 13 octobre 2019 (ACP)-. La commissaire générale en charge du Genre, famille et enfant au Kongo Central, Nenette Kiatoko Ndona, a lancé samedi à Matadi, au nom du gouverneur intérimaire de la province, une caravane motorisée dans le cadre du 25ème anniversaire de la Conférence internationale pour la population et le développement (CIPD), en présence de la présidente de l’ONG Afriyan-RDC, Lorence Kabasele.

Cette caravane est partie de la résidence du gouverneur de province, au quartier Ciné Palace, pour chuter au Pont Maréchal où ont été organisées quelques activités, notamment de danse, et un spectacle de roller, en passant par le rond-point Kinkanda.

La présidente d’Afriyan-RDC, Laurence Kabasele, a indiqué que le 25ème annivSersaire de la CIPD sera fêté du 12 au 14 novembre à Nairobi au Kenya, soulignant que des pré-activités relatives à cette célébration sont organisées dans chaque pays, notamment à travers des caravanes en vue de récolter les problèmes spécifiques des jeunes de la province pour des solutions appropriées.

Elle a ajouté que ces mêmes pré-activités seront organisées dans d’autres provinces du pays, pour mieux représenter la jeunesse congolaise à Nairobi, les jeunes étant au centre de l’accélération de la promesse faite il y a 25 ans au Caire, en Egypte.

Cette promesse, a rappelé Mme Kabasele, veut que chaque jeune puisse avoir accès aux services adaptés à la santé sexuelle et reproductive, qu’on lutte contre le mariage précoce, que les femmes puissent avoir accès à la planification familiale, l’égalité de genre, qu’on puisse lutter contre les avortements clandestins en faveur des avortements sécurisés en raison de l’augmentation du taux de mortalité maternelle.

Afriyan, qui est un réseau africain des adolescents et jeunes en population et développement organise cette caravane avec l’appui financier du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et d’autres organisations qui accompagnent ce réseau comme IPAS, a noté Mme Kabasele, qui a conclu que sa présence ne sert pas seulement à fêter avec les jeunes du Kongo Central, mais aussi voir ensemble les problèmes de cette catégorie de personnes en vue des solutions appropriées.