- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

LE  CPJ A LANCE LE PROJET « JEUNESSE POLICE VERTE « 

Agoè-Nyivé,  15 juin (ATOP) – Le projet, » Jeunesse police verte » a été lancé, le samedi 14 juin à Agoè-nyivé, par le président du comité de COVID-19 grand district de Lomé, Col. Hodabalo Awaté, préfet d’Agoè-Nyivé. 
Ce projet du Conseil préfectoral de la jeunesse  (CPJ) Agoè-Nyivé a pour objectif d’appuyer de temps en temps les agents des marchés et les forces anti COVID-19  pour veiller au respect strict des mesures barrières prises par le gouvernement. Il vise à la mise en place d’une équipe de 84 agents de terrain et de veille pendant toute la période d’état d’urgence sanitaire au Togo. 
Le projet qui prend en compte toutes les six communes de la préfecture d’Agoè-Nyivé vise à envoyer ces agents sur le terrain en priorité les week-ends et d’une manière inopinée quelques jours de la semaine afin qu’ils puissent recenser tous les points de regroupements de personnes notamment sur les terrains de jeux, dans  les cabarets,  les salles de jeux,  les bars et les restaurants pour un suivi permanent. 
L’assistance au lancement a été sensibilisée sur le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement notamment le lavage des mains avec de l’eau et du savon, le port obligatoire des bavettes, la distanciation sociale, l’utilisation du gel hydro-alcoolique et l’éternuement dans le pli du coude.  Elle a  été aussi renseignée sur les symptômes de la pandémie à savoir une toux sèche accompagnée d’une fièvre,  un mal de gorge et une difficulté respiratoire. Le numéro vert (111) leur a été également rappelé au cas où elle  trouve des cas suspects. 
Le préfet d’Agoè-Nyivé,  Col. Hodabalo Awaté a  exprimé sa gratitude aux responsables du CPJ-Agoè-Nyivé pour cette initiative qui démontre leur sens de civisme et de citoyenneté. « Cela prouve que vous êtes des citoyens engagés pour la paix, la solidarité et  la cause de la nation. Je peux affirmer que cette démarche vient à point nommé démontrer que le gouvernement ne s’est pas trompé en  accordant une place importante à la jeunesse dans les prises de décisions », a précisé le préfet.  Col. Awaté a exhorté les agents à l’humilité et à plus de courage car, dit-il, la tâche ne leur sera pas facile sur le terrain. 
Le président du CPJ Agoè-Nyivé,  Miguilou Koudjo a relevé que la jeunesse est la couche la plus défavorisée dans cette période de pandémie du coronavirus et il s’avère nécessaire qu’elle mène des actions pour soutenir le gouvernement dans sa lutte en faveur de cette jeunesse. « C’est la raison pour laquelle,  la jeunesse doit se mettre à la disposition des autorités locales pour diminuer la propagation de la COVID-19 », a-t-il dit.  Il a invité les 84 agents à la solidarité et au respect des mesures barrières afin d’arrêter la propagation de cette pandémie au Togo.