- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

CONGO : COUSSOUD-MAVOUNGOU ENTEND INSTAURER UN PILOTAGE EN RECHERCHE OCEANOGRAPHIQUE

Brazzaville, 21 Juillet (ACI) –    Le ministre de la Recherche
scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé
Coussoud-Mavoungou, entend instaurer un pilotage effectif des projets en
cours dans les domaines de la recherche océanographique et de
l’environnement, à travers une explicitation des priorités et de leur
articulation avec les initiatives gouvernementales édictées en rapport
avec le Pnd 2018-2022, malgré un contexte national de lutte contre la
Covid-19.

Dans le cadre de la relance de la recherche océanographique, M.
Coussoud-Mavoungou a visité les locaux devant abriter le laboratoire de
l’océanographie de l’Institut de recherche en sciences exactes et
naturelles (Irsen) situé dans l’enceinte de la cité scientifique de
Pointe-Noire.

Pour le bon fonctionnement de ce laboratoire, il sera question de
recruter des jeunes chercheurs en océanographie pour compléter l’équipe
de l’Irsen, en vue de réaliser, entre autres, le recensement des espèces
de poissons conservés ayant changé de nom scientifique.

Le laboratoire de l’océanographie qui, hier a fait la fierté de la
République du Congo, a une importance capitale et va servir non
seulement au ministère de la recherche scientifique et de l’innovation
technologique, mais également aux ministères des hydrocarbures, de la
pêche, de l’environnement et de la marine marchande, a indiqué le
ministre de le recherche scientifique.

En effet, l’océanographie, discipline scientifique consacrée à l’étude
des différents aspects des océans et des mers, dont les aspects
physiques et biologiques comportent de nombreuses branches (…), est
l’étude de l’état et des processus physiques au sein de l’océan,
principalement les mouvements et les propriétés des masses d’eau
océaniques.

Le laboratoire de recherche d’océanographie de l’Irsen, dont la chef de
département est M. Victor Mamonékéné, a pour objectifs globaux, les
études des processus physiques du milieu marin et côtier du Congo, de la
biodiversité et de l’écologie des différentes espèces marines ;
l’évaluation des stocks des ressources halieutiques et la formation par
la recherche.

M. Coussoud-Mavoungou a également visité les locaux de la ‘’Villa Dello
Jean’’, qui abriteront le laboratoire de biologie moléculaire de
l’Institut de recherche en science de la santé (Irssa). De même, il
visité le local qui abritait le laboratoire d’analyse microbiologique et
chimique de la pêche continentale et aquaculture, installé dans
l’enceinte de la cité scientifique de Pointe-Noire.

A cette occasion, il a ordonné à la zone de recherche agronomique de
Pointe-Noire de mettre en valeur les espaces d’expérimentation au sein
de la cité scientifique de Pointe-Noire, de proposer des projets pour la
bonne collaboration entre la zone de recherche agronomique de
Pointe-Noire et la société Green-service, entre autres sur la
riziculture.

Par ailleurs, M. Coussoud-Mavoungou a présidé une réunion de recadrage
entre les chercheurs du laboratoire physico-chimique de l’Irsen et la
société Green service que dirige M. Dello Coste Marcello pour le
traitement des boues de forage et des fonds de bac.

Le laboratoire physico-chimique de l’Irsen s’occupe en priorité de
l’environnement pour parer à la pollution environnementale en adhérant à
la stratégie mise au point par Green service dans le traitement des
boues polluées par les hydrocarbures. Ce laboratoire accompagne la
société Green service dans la recherche des micro-organismes naturels
dans la dégradation des hydrocarbures. De même, ce laboratoire étudie la
teneur de la pollution des rivières de Pointe-Noire qui dégrade les
zones de pêche.

M. Coussoud-Mavoungou a pris l’engagement de s’y mettre pour accompagner
les directions des zones de recherche installées dans la ville océane et
dans le Kouilou.

Dans le cadre de l’évaluation consolidée au niveau de la relance du
laboratoire de l’océanographie, de la recherche des solutions
biologiques pour le traitement des déchets des hydrocarbures de
l’Institut de recherche en sciences exactes et naturelles (Irsen), le
ministre en charge de la recherche scientifique a effectué, du 9 au 16
juillet dernier, une série de visites à Pointe Noire. (ACI)