- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Une commission mise sur pied pour superviser le retrait des troupes zambiennes de la RDC

Kinshasa, 27 juillet 2020 (ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de la Communication et des médias, Jolino Makelele, a fait savoir, dans un entretien lundi, avec la presse, qu’une commission a été mise sur pied par la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC),   pour superviser le retrait effectif du sol congolais des troupes militaires zambiennes.

« Il y a une commission qui a été mise sur pied par la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC),  pour superviser toute l’opération. L’effectivité du retrait pose un problème logistique », a dit le porte-parole du gouvernement.

Toutefois, il a expliqué que l’opération commence par des procédures administratives et diplomatiques avant le retrait effectif des troupes.

Pour lui l’opération est sensée avoir commencé. « Elle commence par des procédures administratives et diplomatiques. Donc, ce n’est pas le jour où on décrète que les troupes vont quitter dans 7 jours, qu’elles vont quitter dans les 7 jours, il y a des notifications diplomatiques. Mais le délai qu’on leur a accordé, ce sera 7 jours. Ça peut être à partir de la décision… jusqu’au moment où on notifie aux parties officiellement les décisions », a précisé le ministre d’Etat en charge de la communication.

Selon le ministre d’Etat Jolino Makelele , l’essentiel est que la SADC a décidé que les territoires occupés par les troupes zambiennes appartiennent à la RDC.

« Le plus important pour la RDC, ce que la SADC ait pu décider que les frontières telles qu’elles existaient doivent être intangibles. Et que la partie occupée par la Zambie était bien une partie congolaise. À partir de ce moment là, il y aura plus des velléités de conquête de nos territoires par les Zambiens. C’est plutôt un bon signe », s’est réjouit Jolino Makelele.

Lors du Conseil des ministres du vendredi dernier, le ministre de la Défense Aimé Ngoy Mukena avait annoncé au gouvernement que la Zambie était sommée d’évacuer dans 7 jours, ses troupes des territoires de Kibanga et Kalubamba situés à la frontière avec la RDC. Une décision qu’avait appréciée le Président de la RDC, Félix Tshisekedi qui,  à son tour, avait appelé les Africains à l’unité.

Les militaires zambiens, rappelle-t-on, avaient investi depuis le 15 mars dernier, certaines localités congolaises et y avaient hissé leur drapeau après avoir descendu celui de la RDC.