- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Gabon: «Nous avons à cœur de redorer les lettres de noblesse de l’Enseignement supérieur», (Camélia Ntoutoume, ministre déléguée)

Libreville, le 28 Juillet (AGP)- La volonté gouvernementale de redorer les lettres de noblesse de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et du transfert des technologies a été exprimée lundi 27 juillet à Libreville, par  la nouvelle ministre déléguée à l’Éducation nationale chargé de la Formation civique et de ce département, Camélia Ntoutoume.

Au sortir d’une réunion de prise de contact dirigée par le ministre titulaire, Pr Patrick Mouguiama Daouda, elle a révélé le caractère formidable des choses qui se font au Gabon et qui méritent d’être valorisées.

«Nous avons à cœur de pouvoir redorer les lettres de noblesse de l’Enseignement supérieur, la recherche scientifique et du transfert des technologies parce qu’il y a des choses formidables qui sont faites au Gabon, que nous devons valorisées»,  s’est-elle réjouie de cette prise de contact avec les personnels des entités sous tutelle.

«Il est fondamentale justement de les rencontrer, d’échanger avec eux, parce qu’il y a une vision,  il y a de la volonté gouvernementale de pouvoir aboutir  à plus d’excellence», a-t-elle déclaré.  Avant de mettre un accent particulier sur la nécessité de  parvenir à une compréhension de ce que veut faire les dirigeants ce département ministériel.

«Si vous ne partagez pas la vision avec vos collaborateurs, ils ne pourront pas suivre et nous ne pouvons pas atteindre l’excellence que nous exige le chef de l’État», a-t-elle fait savoir.

Face à la presse, Camélia Ntoutoume a également estimé que ces échanges permettent de favoriser un bon climat de travail en toute cohésion des équipes. «Il est donc  fondamentale de pouvoir discuter avec eux,  de travailler de manière conjointe et qu’il y ait une vraie cohésion au niveau des équipes», a-t-elle ajouté.

Il s’est agi donc pour la nouvelle équipe dirigeante, d’aller toucher du doigt les réalités de ce secteur, afin de trouver progressivement les solutions aux problèmes.

«Nous sommes venus aujourd’hui,  toucher du doigts toutes ces difficultés-là,  et de pouvoir répondre au fur et à mesure»,a-t-elle indiqué.

Pour elle, c’est la principale raison que le ministre titulaire, Pr Mouguiama Daouda et elle vont sur la mise en place d’un «plan de développement de l’enseignement qui va prendre en compte  tous ces aspects là, mais que nous voulons sur quatre ans parce qu’il est fondamentale d’aller au fur et à mesure, de tenir vraiment compte des difficultés et d’apporter la réponse qu’il faut  aux problèmes posés».

Originaire de la province de l’Estuaire et cadre du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Camélia Ntoutoume a pris ses fonctions le 23 juillet après la passation de charges entre elle et son prédécesseur, Yolande Nyonda.