- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Le déséquilibre au niveau des commissions électorales locales est plutôt le fait de la loi (Président CEI)

Abidjan, 04 août 2020 (AIP)- Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, assure que le déséquilibre au niveau des commissions électorales locales n’est pas le fait de qui que ce soit, mais plutôt de la loi.

« Tous les bureaux ou commissions locales qui ont été mis en place sont nés à la suite d’une élection des partis membres de la CEI. Aucun bureau n’a été installé sans élection », a-t-il indiqué, lors du Press club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), mardi 04 août 2020, à la Maison de la presse sis à Abidjan-Plateau.

M. Coulibaly-Kuibert a souligné que le président d’une commission locale n’a pas plus de droit que les autres membres, parce que l’organe qui décide dans une commission locale est l’assemblée des membres et non le bureau ou le président.

L’installation des membres des différentes commissions locales se fera à l’issue de la phase du contentieux, comme la décision de la Cour africaine des de l’homme et des peuples (CADHP) le prescrit, mais aussi en exécution de la loi portant composition de la CEI.

Saisie par une organisation de la société civile ivoirienne, la CADHP a estimé le 15 juillet 2020 que la composition des commissions électorales locales est déséquilibrée.

Cette 3ème édition du Press club organisée par l’équipe du président du conseil éxécutif de l’UNJCI, Jean-Claude Coulibaly, a porté sur le thème « Quel parrainage pour la présidentielle d’octobre 2020? ».