- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Sécurité pénitentiaire: 2 médecins et 184 officiers reçoivent leurs galons

Libreville, 14 Août (AGP) – Le Commandant en chef de la Sécurité pénitentiaire, le Général de Brigade, Jean Germain Effayong Onong, a présidé ce vendredi à Libreville, la cérémonie y relative, sur instruction du ministre en charge de la Justice, Garde des sceaux, chargé des droits de l’homme, Erlyne Antonela Ndembet-Damas. Une rencontre qui a vu la présence des officiers supérieurs de ce corps paramilitaire.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a signé le 17 juillet 2020 deux décrets y relatifs permettant à ces cent quatre-vingt-six bénéficiaires de la promotion 2016, de jouir désormais de leur nouveau statut d’agents de ce corps, après quatre années sans solde.

Il s’agit notamment des décrets numéro 000229/PR portant intégration de deux (02) officiers médecins et le décret numéro 000230/PR portant intégration de cent quatre-vingt-quatre (184) officiers au sein de la Sécurité pénitentiaire.

Pour la mise de cette décision, le ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, a donc instruit le Commandant en Chef de la Sécurité pénitentiaire, le Général de brigade Jean Germain Effayong Onong, d’organiser la cérémonie officielle de ports de galons aux 186 officiers concernés.

Après la lecture des deux décrets portant intégration, s’en est suivie la phase de port des galons. Le Commandant en chef de la Sécurité pénitentiaire a posé les galons aux deux médecins et une partie de l’échantillon des officiers, tandis que le Commandant en chef en second a fait le même geste pour le reste.

A titre de rappel, les deux décrets ayant conduit à l’intégration des deux (2) médecins et cent quatre-vingt-quatre officiers viennent s’ajouter aux deux arrêtés de l’intégration portant intégration de 800 agents et 718 sous-officiers au sein de la Sécurité pénitentiaire signés le 26 juin 2020 par l’ancien Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé. Ils ont reçu leurs galons en juillet dernier au cours d’une cérémonie organisée au commandement en chef de ce corps paramilitaire.

Pour le membre du gouvernement, l’aboutissement de ces deux décrets participe de la concrétisation des instructions du président de la République, relatives à la nécessité de procéder à la régularisation des situations administratives des agents de corps.