- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

CONGO : DENIS SASSOU-N’GUESSO SOULIGNE L’IMPORTANCE DU PONT ROUTE-RAIL

Brazzaville, 04 Septembre (ACI) – Le Président de la République, M. Denis Sassou-N’Guesso, a souligné le 3 septembre à Brazzaville, l’importance du projet de loi relatif au financement, à la construction et à l’exploitation d’un pont route-rail sur le fleuve Congo, entre les villes de Brazzaville et de Kinshasa, illustrant la volonté des deux pays de relier les Etats par des infrastructures fiables et susceptibles d’accélérer les échanges de manière multidimensionnelle.

Ce projet approuvé par le Conseil des ministres est consécutif à la signature entre les gouvernements du Congo et de la République démocratique du Congo (Rdc), le 11 novembre 2019 à Johannesburg en Afrique du Sud, d’un accord bilatéral afin d’organiser le financement, la construction et l’exploitation d’un pont route-rail sur le fleuve Congo entre Brazzaville et de Kinshasa.

« Le Congo et la République sœur de la Rdc, en tant que riverains du fleuve commun, sont chargés du suivi de la réalisation du pont route-rail. Cette infrastructure sera une partie importante des travaux devant rendre effectif ce grand corridor qui va traverser l’Afrique du nord au sud », a fait savoir M. Sassou-N’Guesso.

Prenant la parole à cette occasion, le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux, M. Jean-Jacques Bouya, a fait savoir que la ratification de cet accord bilatéral est une condition sine qua non de la poursuite des négociations entre les deux Etats, assistés pour ce faire par la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), la Banque africaine de développement (Bad) et la plateforme d’investissement Africa 50, en vue du lancement de la procédure d’appel d’offres pour sélectionner le partenaire stratégique pour la réalisation du projet.

Aussi, a-t-il ajouté, la liaison fixe va améliorer considérablement les communications entre les deux Etats d’une part, et donnera d’autre part une nouvelle impulsion aux activités économiques et sociales entre les deux pays.

Par ailleurs, il a précisé aux membres du Conseil des ministres que cette infrastructure d’intégration régionale fait partie des projets prioritaires du Nouveau partenariat africain pour le développement (Nepad), ainsi que de l’Agenda 2063 de l’Union africaine (Ua), projet devant permettre l’opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca).