- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Côte d’Ivoire-AIP/ Le président de la CEI invite les politiques à baisser « la pression » et à faire « confiance » à l’institution

Abidjan, 07 sept 2020 (AIP)- Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly Kuibiert, a invité lundi 07 septembre 2020, au siège du Conseil national des droits de l’homme (CNDH) à Abidjan, les partis et groupements politiques à faire confiance à son institution et à baisser la pression pour des élections dans la paix.

« Il faut nous faire confiance parce que quand vous vous mettez la pression de faire de sorte que vous n’avez pas confiance en nous, nous même on finit par dire est ce que nous même on a confiance en nous. Vous nous faites peur, vous nous mettez trop de pression », a déclaré Couliblay Kuibiert procédant à l’ouverture de la session de l’université des droits de l’homme portant sur les élections.

Selon lui, les pressions reçues de toute part finissent par affecter le moral de l’institution qui fait tout pour apaiser les candidats et les électeurs.  « Ces pressions finissent par affecter notre morale de sorte que humainement ce que nous avons envie de faire nous ne pouvions le faire. Baissons toute la pression, ne nous faisons pas peur, faisons en sorte qu’au soir de l’élection nous ayons la paix et non une crise post-électorale », a-t-il indiqué.

Pour le président de la CEI, dans la paix et dans la quiétude tout peut se faire comprendre. « S’il vient que la CEI prend une décision qui vous contrarie, la loi vous reconnait la possibilité de saisir les juridictions de droit commun. Tout ceci pour nous éviter la violence parce que la violence n’a pas sa place dans le droit », a assuré M. Coulibaly.

Pour la présidente du CNDH, Namizata Sangaré, le cycle des élections interpellant son organisation, cette troisième session intensive de l’université des droits de l’homme vise à former 50 participants de 25 partis et groupements politiques. « Le CNDH œuvre à mieux disposer les esprits de ces acteurs à un processus électoral apaisé, sans violence ni violation des droits de l’homme », a-t-elle indiqué.

Les partis et Groupements de l’opposition ont exigé en août, sans délai la démission du président de la CEI au cours d’une conférence de presse. Selon l’opposition ivoirienne, le président de la CEI, Coulibaly Kuibiert Ibrahime a « échoué lors de l’opération de révision de la liste électorale 2020 comportant de nombreux cas de fraude, démontrant ainsi son incapacité à produire une liste électorale fiable de nature à permettre des élections justes, transparentes et crédibles ».