- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Baromètre des CEOs africains 2020 : La Côte d’Ivoire, pays le plus attractif pour les investisseurs (Etude)

Abidjan, 24 sept 2020 (AIP) – La Côte d’Ivoire s’est imposé à nouveau en tête du classement des pays les plus attractifs pour les investisseurs, indique le baromètre des CEOs africains, dans une note transmise à l’AIP le jeudi 24 septembre 2020.

Selon ce baromètre, pour 37% des dirigeants interrogés, la Côte d’Ivoire, le Kenya, le Ghana, le Sénégal et le Rwanda, constituent le quatuor de tête des pays les plus attractifs où investir en 2020, confirmant ainsi la tendance globale observée l’année dernière.

Selon le communiqué, l’impact du Covid-19 sur les dirigeants africains constitue l’un des enseignements phare du baromètre. Car, 95% des entreprises africaines affirment en avoir subi un impact négatif sur leur chiffre d’affaires en 2020.

Quant à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), elle s’est vue reportée à l’année prochaine. Les dirigeants africains sont enthousiastes concernant le projet de marché unique africain, levier important d’accélération de la croissance. Pour eux, la nécessaire féminisation des organisations compte parmi les enjeux clés pour le développement du secteur privé africain.

Selon 95% des dirigeants d’entreprises interrogés, l’accélération de la digitalisation s’impose aujourd’hui comme l’une des composantes essentielles de la stratégie de reprise. Perçue au départ comme une solution à court-terme pour assurer la continuité des opérations face à la crise.

Pour la deuxième année consécutive, plus de 150 chefs d’entreprises opérant sur le continent ont été interrogés sur six thématiques couvrant l’ensemble des problématiques, opportunités et défis qui se posent aux acteurs du secteur privé africain à savoir la stratégie, la gouvernance, la finance, l’innovation, l’impact et les talents.

Fondé en 2012, Africa CEO forum réunit chaque année des décideurs des plus grandes entreprises africaines, investisseurs internationaux, dirigeants de multinationales, chefs d’État, ministres et représentants des principales institutions financières actives sur le continent.

(AIP)