- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara)

Bouaflé, 26 sept 2020 (AIP) – Interrogé sur sa réaction après des arrêts de la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples « ordonnant » la réintégration de l’ex-président Laurent Gbagbo et de l’ancien Premier ministre Guillaume Soro sur la liste électorale, le Président Alassane Ouattara a répondu que ces arrêts sont nuls et de nul effet.

« Cette décision qui porte atteinte à notre souveraineté (…) n’est pas applicable et ne sera pas appliquée en Côte d’Ivoire », a rétorqué le chef de l’Etat. Il a noté que des 54 pays africains, seulement 10 pays sont membres dont quatre s’en sont retirés.

Saisis par des opposants ivoiriens, la Cour a ordonné dans deux arrêts, la réintégration des deux personnalités ivoiriennes sur la liste électorale, exigeant également ainsi leur éligibilité à la candidature pour l’élection présidentielle.

Quatre candidats sur 44 ont été déclarés aptes à la candidature pour la présidentielle du 31 octobre 2020, à savoir le Président Alassane Ouattara (RHDP), Henri Konan Bédié (PDCI-RDA), Pascal Affi N’Guessan (FPI) et Kouadio Konan Bertin (indépendant).