- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Déchets toxiques : La CNVDT-CI annonce une indemnisation imminente aux victimes

Abidjan, 18 oct 2020 (AIP)-Le secrétaire général de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (CNVDT-CI), Gabo Richmond a annoncé le samedi 17 octobre 2020 lors d’un meeting à Port-Bouët, l’indemnisation de 100.000 victimes en fin d’année 2020.

Il a précisé que le montant d’indemnisation prévu pour chaque victime sera de l’ordre de 2000 à 2500 euro, soit 1,4 à 1,6 millions FCfa.

Selon lui, cette action vise à satisfaire de façon globale toutes les victimes des déchets toxiques pour une bonne fois définitivement.

«La procédure prend en compte toutes les victimes et nous leur demandons de venir se faire enregistrer pour être dans le processus. Nous sommes en train d’unifier la base de donnée en vue de boucler la liste des personnes à indemniser. Cela fait plus de 14 ans qu’elles souffrent et nous espérons que cette action mettra fin à leur souffrance », a souhaité Gabo Richmond, lors de ce meeting qui a réuni des centaines de victimes.

Le SG de la CNVDT-CI a promis que les victimes déjà engagées dans le processus recevront le code de leur carte par message la semaine prochaine car l’indemnisation pourrait intervenir avant fin 2020, rappelant que la COVID 19 a eu un impact sur impact sur l’avancement de la procédure.

«C’est un accord direct entre les victimes et la multinationale Trafigura. Nous avons le soutien des autorités du pays. Les enregistrements qui ont démarré prendront fin en début du mois de novembre. Trafigura a insisté pour que l’Etat nous assiste et après cet accord qu’aucune victime ne se lève pour réclamer quoi que ce soit », a-t-il indiqué.

De retour de l’Europe après un long séjour, l’ex président de l’Africa Sport, Oumar Cheick Koné, lors du lancement sa nouvelle organisation dénommée  » Défis Ivoire « , en septembre 2020 avait a rassuré qu’il a pu obtenir des accords pour le payement de l’argent des victimes estimé à 60 milliards Fcfa.

Dans la nuit du 19 au 20 août 2006, le navire grec battant pavillon panaméen, le Probo Koala, affrété par la société Trafigura déversait des déchets hautement toxiques de 528 m3 dans la décharge publique d’Akouédo, à l’Est d’Abidjan et dans près d’une dizaine d’autres sites à forte densité de population.

Ces déchets toxiques ont provoqué officiellement la mort d’au moins 17 personnes et intoxiqué plus de 100.000 personnes.

Trafigura, une entreprise néerlandaise de courtage pétrolier et d’affrètement maritime et l’Etat ivoirien ont conclu, le 13 février 2007, un accord à l’amiable dans lequel cette société s’engageait à verser 100 milliards FCFA à l’Etat en échange de l’abandon des poursuites judiciaires.