- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Labé/éducation : Les acteurs confiants de la réussite de la nouvelle année scolaire

Labé, 1er déc. (AGP)- Les encadreurs, les élèves et leurs enseignants ont repris le chemin de l’école tôt ce mardi 1 er décembre 2020 dans toute la région de Labé.

En cette période de pandémie à coronavirus, le respect des mesures barrières et de l’hygiène est une exigence des autorités sanitaires et éducatives.

Selon le constat de notre correspondant régional, les classes ont été ouvertes dans les cinq préfectures de la région avec une faible présence des élèves par endroit.

Tout de même, autorités, encadreurs et élèves se disent confiants de la réussite de l’année entamée.

« La rentrée s’est très bien déroulée. Ce matin, partout où nous avons passé, nous avons remarqué un engouement à tous les niveaux avec le respect des gestes barrières. Dans la plupart des écoles, la présence a un peu dépassé les 50%. Dans les autres préfectures, comme à Tougué, Lelouma, Koubia et Mali, la rentrée est aussi effective mais dans certains établissements, elle est timide. Nous espérons que les parents d’élèves vont libérer les enfants », a expliqué l’IRE de Labé, M’Battou Donzo qui a appelé à une dépolitisation de l’école pour éviter les crises.

«  L’école est apolitique. Celui qui cherche à écrire son nom dans l’histoire et celui qui veut préparer son avenir ne doivent avoir le même chemin. Nous l’avons dit à tous les parents d’élèves à travers les APEA qui étaient avec nous », a-t-il martelé.

Chez les encadreurs, les appréciations vont bon train. Le directeur des études du complexe Thierno mo Nenembo, dit être étonné de la forte mobilisation des élèves ce premier jour.

« Il y’a eu trop de crises ici. Donc, je ne m’attendais pas à une telle mobilisation. Mais je suis heureux de savoir que les parents d’élèves ont pris conscience pour l’avenir de leurs enfants. Nous avons reçu plus de 60% par rapport à l’effectif de l’année dernière et les inscriptions continuent. Nous avons eu le temps de se préparer », a rassuré le directeur des études.