- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

La 6ème édition de Makutano : les Congolais ne bénéficient pas des richesses du Congo faute de lois, selon la Gécamines

Kinshasa, 10 déc.2020(ACP)-Le directeur général de la Générale des carrières des mines (GECAMINES), Sama Lukonde a souligné dans son intervention à la 6ème édition de Makutano tenue jeudi à Pull man hôtel Kinshasa, que «  les Congolais ne bénéficient pas des richesses de leur pays faute des lois».
M. Sama, qui intervenait dans ce forum minier sous le thème: « A qui profite des richesses minières de la République démocratique du Congo», attribue cette faute à la mauvaise législation qui fait perdre au pays plusieurs millions.

« Nous ne bénéficions pas des richesses du Congo parce que les lois, qui sont les instruments par lesquels nous devrions bénéficier ne sont pas encore mis en place.
Epinglant l’exemple du cobalt, on n’a que 3% de ceux qui transforment le cobalt en RDC », a-t-il déclaré, ajoutant que le cobalt n’a été proclamé comme minerais stratégique qu’en 2018 en RDC, et depuis tout ce temps, le pays a perdu beaucoup d’argent.

Quant à la question de la baisse de la production de la GECAMINES, M. Sama Lukonde a estimé que la Générale des carrières et des mines est appelée à s’adapter aux nouvelles structures minérales de la nouvelle technologie, indiquant que les réformes initiées depuis 2015 dans le but d’amener la Gécamines à être productive n’ont pas abouti.

« La Gécamines a une production de 3.000 tonnes. Il y a un grand travail qui doit être fait pour nous adapter aux nouvelles structures minérales », a-t-il dit.

Il a appelé les partenaires de la RDC opérant dans le secteur minier à respecter les lois du pays et à s’adapter aux nouvelles lois, tout en notant que la Gécamines a un rôle de premier plan en RDC.

Pour rappel, Makutano est une plateforme d’affaires de renom, lancée depuis 2016, et qui réunit les opérateurs économiques du Congo, de la sous-région ainsi que les décideurs (chefs d’Etat et ministres) pour créer des synergies à forte valeur ajoutée, développer les opportunités d’affaires et produire l’intelligence économique collective à même de transformer durablement les économies de la région.