- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Investiture du Pr. Alpha Condé : le président appelle à « un sursaut national »

Conakry, 16 déc. (AGP)-Le président Pr. Alpha Condé a appelé mardi les Guinéens à « oublier le passé » et à se tourner vers un « avenir d’unité et d’espérance », lors de son discours d’investiture pour son premier mandat de la quatrième république. Affirmant être ouvert au dialogue, il a surtout appelé l’opposition à « bannir de ses propos et de ses actes la violence ».

En effet, pour son nouveau mandat, le Pr. Alpha Condé s’est assigné comme objectif le renforcement de l’unité sociale et la cohésion sociale.

« Mon engagement est de continuer à œuvrer pour tous dans l’objectif de consigner l’unité nationale et la cohésion sociale. Je suis le président de tous les Guinéens, au service de tous les Guinéens. Dans la réalisation de notre idéal commun, personne ne sera oublié. Aucune partie du pays ne sera exclue. Chaque Guinéen aura sa place. »

La Guinée a « besoin d’un véritable sursaut national afin de consolider notre commun désir de vivre ensemble, fondé sur l’intérêt national et le respect de nos institutions… chacun doit respecter la loi et bannir de ses propos et de ses actes la violence, afin que notre pays demeure une société de liberté et de responsabilité », a affirmé le chef de l’État.

‘’Gouverner autrement’’

« Nous voulons désormais gouverner autrement, cela veut dire travailler pour les couches les plus vulnérables. Gouverner autrement, c’est servir le peuple. Les ministres et hauts fonctionnaires doivent être au service du peuple et non à leur service ou à celui de leur famille », a-t-il assuré.

Le Président a également dans sa volonté de « gouverner autrement » promis : « Nous nous engageons à lutter avec fermeté contre la corruption, le copinage et le clientélisme ».

Un serment prononcé dans un Palais Mohammed V de Conakry placé sous haute sécurité et devant plusieurs présidents africains qui avaient fait le déplacement pour l’occasion.

Étaient présents le Bukinabè Roch Marc Christian Kaboré, le Congolais Denis Sassou Nguesso, le Malien Bah N’Daw, le Sierra-Léonais Julius Maada Bio, le Libérien George Weah, l’Éthiopienne Sahle-Work Zewde, le Comorien Azali Assoumani, le Togolais Faure Essozimna Gnassingbé, le Ghanéen Nana Akufo-Addo, le Mauritanien Mohamed Ould Ghazouani et le Tchadien Idriss Déby Itno.

Le président français Emmanuel Macron a pour sa part été représenté par Jean- Baptiste Lemoyne, son secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.