- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

EN FRANCE, ON VA VERS UNE DIMINUTION DES SALAIRES DES JOUEURS (MÉDIA)

Dakar, 23 déc (APS) – Quatre présidents de ligue 1 française ont été mandatés par leurs pairs pour négocier une baisse de salaires avec l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP), le syndicat des joueurs en France, rapporte le quotidien sportif français, l’Equipe, dans son édition de ce mercredi.


Cette baisse de salaires doit aider les clubs français à faire face ‘’à la crise économique et sanitaire’’, ajoute le quotidien sportif français.


Une information confirmée par le président de Stade de Reims (élite française), Jean-Pierre Caillot, employeur des internationaux Sénégalais Boulaye Dia, Dialy Kobaly Ndiaye et Dion Lopy.


’’Aujourd’hui, on traverse une crise durable, avec des droits télé qui vont être négociés à la baisse sur plusieurs années. Il est normal de réfléchir à ce qui peut être fait. La masse salariale joueurs est un poste très important dans les budgets des clubs. Il faut voir les efforts qui peuvent être faits. Après celle de la saison dernière, on est dans une deuxième crise’’, argumente le président de Reims.


L’idée des employeurs est d’observer une baisse des salaires jusqu’en 2024, indique l’Equipe.


Une idée qui n’est pas totalement rejetée par le co-président de l’UNFP, Philippe Piat, indiquant que son syndicat est conscient des difficultés des clubs.


’’Nous le dirons aux joueurs mais ce sont eux qui décideront’’, a toutefois indiqué Philippe Piat précisant toutefois que ’’le problème actuel est aussi le résultat de la politique de trading des club qui fait monter artificiellement la masse salariale’’.


L’UNFP est prête à s’impliquer et déjà ‘’un premier signal a été envoyé le 11 décembre dernier avec la prise de position de Sylvain Kastendeuch, l’autre co-président de l’UNFP’’.


L’ancien défenseur du FC Metz s’est dit prêt à ‘’discuter pour que les clubs survivent’’.


’’Il y a des contrats individuels signés et les discussions doivent se passer entre l’employeur et les salariés’’, a-t-il dit précisant que comme dans chaque entreprise, il va falloir modifier des contrats si jamais on en arrive là.


Les présidents de clubs qui cherchent un nouveau diffuseur après l’arrêt du contrat avec de l’entreprise sino-espagnole Mediapro incapable de respecter ses engagements, ont donné l’exemple les clubs espagnols du Real Madrid et FC Barcelone qui sont arrivés à un accord avec leurs joueurs.


Le Real veut baisser de 10 à 15 pour cent les émoluments de ses équipes de football et de basket.


Dans le club catalan, ‘’les parties sont arrivées à un accord de principe qui permet un ajustement du coût salarial pour la saison en cours d’un montant de 122 millions d’euros’’.


La Ligue 1 française est le principal employeur des joueurs du continent pour la saison 2020-2021 parmi les cinq grands championnats.

Pour cette saison, on a dénombré 125 joueurs dont 22 pour le seul Sénégal.


Dans la liste de 25 joueurs publiée par Aliou Cissé pour la double confrontation contre la Guinée Bissau, figurent neuf joueurs en provenance des ligues 1 et 2 française.