- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

MACKY SALL ANNONCE LA LEVÉE DE L’INTERDICTION D’EXPORTATION DE GRAINES D’ARACHIDE

Dakar, 1-er jan (APS) – Le président de la République, Macky Sall, a annoncé la levée de l’interdiction de l’exportation des graines d’arachide, une mesure qui visait à permettre un bon approvisionnement des huiliers sénégalais dont la SONOCAS qui doit obligatoirement se réformer pour dit-il s’adapter ’’aux réalités du marché’’.

Le chef de l’Etat s’entretenait avec des journalistes, jeudi soir, après la fin de son adresse radiotélévisée à la nation, à l’occasion du nouvel an.

Macky Sall est largement revenu sur la campagne de commercialisation en cours de l’arachide, dernier stade d’une campagne agricole caractérisée selon lui par de bons rendements et une production record d’arachide.

S’exprimant en langue nationale wolof, Macky Sall a évoqué ’’le jeu d’équilibre’’ dans lequel l’Etat se trouve engagé, pour un bon approvisionnement des huiliers locaux en graines d’arachide dont la SONACOS, considérée comme la première société agro-alimentaire du Sénégal.

Le gouvernement doit dans le même temps tenir compte de la nécessité de préserver le marché de l’exportation, a relevé le président Sall.

Le gouvernement, à travers la suspension de l’exportation de graines d’arachide, a la volonté d’aider la SONACOS et les industriels locaux à s’approvisionner en graines pour fonctionner, la décision de lever cette suspension visant à encourager l’exportation, a-t-il souligné.

La Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS), de son côté, doit se réformer, son fonctionnement n’étant « plus conforme aux réalités du marché », qui ont selon lui « complètement changé ».

« Il nous faut des réformes. Il faut que la SONACOS change de démarche. La SONACOS doit aller vers le bord champ, mais rester à l’usine et attendre qu’on lui amène des graines, ça ne peut plus continuer », a fait savoir Macky Sall.

Il a conseillé à la SONACOS d’essayer d’investir le marché de l’exportation, qui constituerait « un créneau porteur » pour lui.

La campagne de commercialisation de l’arachide a démarré en novembre, avec un prix d’achat plancher de 250 francs CFA le kilogramme.

Certains producteurs profitent de la force financière des opérateurs chinois pour céder leurs productions à 350 CFA le kilogramme, ce que dénoncent des acteurs du secteur dont des syndicalistes qui parlent de « concurrence déloyale ».