- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Environnement : Le gouvernement rassure des dispositions en cours pour une lutte efficace contre la circulation des sachets plastiques

Porto-Novo, 13 janv. 2021 (ABP) – Invité dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale à travers une question orale pour éclairer la représentation nationale par rapport à l’usage des sachets plastiques non biodégradables au Bénin, le gouvernement représenté par le ministre du cadre de vie, José Didier Tonato, a rassuré des dispositions en cours pour une lutte efficace contre la circulation desdits sachets au Bénin, conformément à la réglementation en vigueur.

C’est à travers une question orale adressée au gouvernement par le député Sèdami Mèdégan Fagla, que les élus de la huitième législature ont demandé à comprendre les mesures mises en œuvre par le gouvernement pour mettre fin à la circulation des sachets plastiques au Bénin et les causes probables de l’échec évident de celles-ci.

Dans sa réponse, le ministre du Cadre de vie, José Didier Tonato, a indiqué que pour le contrôle systématique de la qualité des sachets au port, aux frontières et à l’intérieur du territoire national, le gouvernement a commandé des détecteurs  des sachets plastiques. Aussi, a-t-il précisé que sur la base du fondement de la loi, les services de contrôle à la frontière peuvent procéder à la saisie des sachets non biodégradables.

« Des évaluations sont en cours au niveau du gouvernement pour apprécier la pertinence et la possibilité d’une subvention future de la fabrication et de l’importation des sachets non biodégradable », a rassuré le ministre.

José Didier Tonato a souligné également qu’avec les nouvelles réflexions dans les espaces CEDEAO et UEMOA pour l’harmonisation de la question  de l’interdiction des sachets en plastique, le gouvernement pourra procéder à l’évaluation des mesures afin de se conformer aux directives  qui seront prises dans ses espaces communautaires.

Les députés pour leur part, ont salué au cours des débats les mesures prises par le gouvernement et  appelé à plus d’effort, notamment pour empêcher la mise en vente de ces sachets au marché béninois.

L’auteur de la question, quant à elle, dit espérer davantage des solutions au mal causé par les sachets plastiques non biodégradable au Bénin et a insisté sur le contrôle de l’importation de ces sachets sur le territoire béninois.

ABP/ID/JVD