- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

ABDOULAYE DIOP SALUE LE ’’PARCOURS EXCEPTIONNEL’’ DE MOURCHID AHMED IYANE THIAM

Dakar, 30 jan (APS) – Le ministre de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop a salué dans un communiqué le « parcours exceptionnel » du défunt président de la commission de concertation sur le croissant lunaire, Mourchid Ahmed Iyane Thiam, dont il salue l’engagement « au service des bonnes causes » et d’un islam « pluriel et ouvert ».

« En nous quittant, dans la sainte nuit de » jeudi à vendredi, des suites d’une longue maladie, Mourchid Ahmed Iyane Thiam « laisse derrière lui un grand vide », écrit-t-il en présentant ses condoléances à la famille du défunt, « au nom de la grande famille de la Culture et de la Communication ».

Selon Abdoulaye Diop, Mourchid Ahmed Iyane Thiam était entré « dans la catégorie des auteurs pour avoir laissé à la postérité les traces indélébiles de son passage utile sur terre ».

Il a rappelé avoir « eu l’honneur et le privilège de présider, à ses côtés », le 5 septembre dernier, la cérémonie de présentation-dédicace de son livre « L’Islam : justice et humanisme ».

« J’avais fait remarquer qu’il avait consigné l’essentiel dans un livre qui, pour ainsi dire, prend aujourd’hui le chemin de son itinérance dans les esprits et les cœurs de ceux qui ont soif de savoir, de ceux que la Lumière a choisis pour être des démultiplicateurs de vérités », écrit M. Diop.

« Ce livre porte la marque d’un esprit créatif arrimé à un savoir certain et à une longue expérience de sujets évoqués », ajoute-t-il, avant de saluer le « parcours exceptionnel » de ce dignitaire musulman dont la trajectoire fait de lui « une encyclopédie de leçons de vie. En somme, un patrimoine ! »

Mourchid Ahmed Iyane Thiam, conclut-il, « était caractérisé par une formation islamique solide, au Sénégal et dans les pays arabes, une vie au service des bonnes causes et de l’Islam pluriel et ouvert, une activité constamment tournée vers la réalisation de consensus dynamiques, un esprit qui sait accueillir l’autre et le confondre à soi, la recherche permanente de la concorde avec le Créateur, l’honnêteté qui maintient sur la voie sacrée de la Justice et…l’humilité, marque distinctive des grands hommes ».

A la tête de la commission de concertation du croissant lunaire, Mourchid Ahmed Iyane Thiam est resté pendant une vingtaine d’années environ au cœur du culte musulman au Sénégal.

L’instance dont il était le président avait notamment en charge la détermination des dates des fêtes musulmanes, dans un pays où l’islam vit essentiellement de ses nombreuses confréries.

Aussi Mourchid Ahmed Iyane Thiam avait-il la lourde tâche de promouvoir la concertation et de maintenir le dialogue entre des confréries souvent incarnées par des familles maraboutiques dont l’influence impacte fortement la vie des fidèles et l’orientation du culte.