- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Burkina : 1 milliard 845 millions de FCFA de savons SN-Citec vendus en 2020 avec le MENA

Ouagadougou, 06 fév. 2021(AIB)-La SN-Citec a vendu en 2020, près de 1 milliard 845 millions de FCFA de savons avec le ministère en charge de l’Education nationale, dans la cadre de la lutte contre la covid-19, a appris l’AIB samedi.
«Notre production a été achetée en grande partie par le MENA (ministère en charge de l’Education) pour environs 1/3 au titre de l’année 2020, soient 252 mille 713 cartons pour 1 milliard 845 millions de FCFA», a déclaré samedi le DG de la SN Citec Ibrahim Traoré, lors d’un déjeuner avec des journalistes.
Selon M. Traoré, cette acquisition vise à lutter contre la Covid-19 dans les écoles à travers le lavage régulier des mains.
Il a aussi cité d’autres gros partenaires tels que l’Unicef et la Centrale d’achat des médicaments essentiellement génériques (CAMEG).
Ibrahim Traoré a également relevé la contribution de son entreprise dans la lutte contre la pandémie, à travers des dons de savons et des affiches de sensibilisation.
Pour prendre en compte cette augmentation des besoins, la SN-Citec va d’ici le 30 juin 2021, monter de nouveaux équipements au niveau de sa savonnerie afin d’augmenter la production et la productivité, a assuré Ibrahim Traoré.
Selon M. Traoré, sa société est en pourparlers avancés avec les autorités pour ramener le lavage des mains dans les écoles, indépendamment de la Covid-19, afin de prévenir de nombreuses maladies liées au manque d’hygiène.
Le premier responsable de la SN-Citec s’est également réjoui du maintien de la mesure de suspension des huiles alimentaires.
Grâce à cette mesure, il y a aucun stock invendu et le chiffre d’affaires de la société est passé de 17 milliards de FCFA en 2019 à 20 milliards de FCFA en 2020, a indiqué Ibrahim Traoré.
M. Traoré a aussi apprécié l’accord signé le 22 décembre 2020 avec le Réseau national des importateurs et de distributeurs d’huiles pour l’enlèvement en 2021, du tiers de la production de son entreprise, soient 130 mille 560 bidons de 20 litres chacun.
Au Burkina Faso, les besoins en huile s’élèvent à plus de 60 mille tonnes l’an. La SN-Citec produit à peine 20 mille tonnes l’année.