- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Face à l’insécurité et au Covid-19, le président du Faso sollicite l’appui de la Belgique

Ouagadougou, 9 févr. 2021 (AIB) – Le président du Faso Roch Kaboré a sollicité lundi, en Belgique, l’appui du Premier ministre de ce Royaume, Alexander De Croo, ainsi que celui de plusieurs autres personnalités, pour faire face aux défis sécuritaires et sanitaires au Burkina Faso et au Sahel.

«Je me suis entretenu ce soir avec le Premier ministre du Royaume de Belgique, Alexander De Croo. J’ai salué sa désignation le 1er  octobre 2020 comme Premier ministre, et sollicité son appui pour faire face aux défis sécuritaires et économiques au Burkina Faso et au Sahel», a indiqué lundi Roch Marc Christian Kaboré sur sa page Facebook.

Le Burkina Faso et le Royaume de Belgique ont tenu, en 2017, une session de la Commission mixte qui a abouti à un accord de coopération pour la période 2018-2022.

L’appui à la police de proximité figure en bonne place parmi les projets prioritaires pour le Burkina Faso.

L’entretien entre le président du Faso et le Premier ministre du Royaume de Belgique a clôt lundi, une série de rencontre menée par le premier dans ce pays dans le cadre d’une visite de 48 heures.

Bien avant, le président Kaboré a eu des échanges avec trois personnalités sur la situation sécuritaire et la maladie à coronavirus (Covid-19) ainsi que leurs impacts sur la mise en œuvre des activités de développement.

La première personnalité rencontrée dans la matinée par Roch Marc Christian Kaboré est le ministre-président de Wallonie Élio Di Rupo.

Ensuite, le chef de l’Etat a échangé avec le président honoraire du Parlement belge, et ministre d’Etat, André Flahaut.

Au terme de la rencontre, ce dernier a indiqué que «les problématiques économiques et les problématiques de l’eau ont été des points de rencontres identifiés, autour desquels la solidarité internationale doit s’exprimer».

Selon M. Flahaut, «le passage du président du Faso en Belgique, avec les nombreux contacts qu’il aura avec les ministres, les entités au niveau fédéré et au niveau fédéral, de même qu’avec les responsables de l’Union européenne, sont les meilleures façons de procéder pour poser des jalons de réalisations concrètes».

Le président Kaboré s’est ensuite entretenu dans la soirée avec le Haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité, Joseph Borrell.

«J’ai salué la forte implication de l’Union européenne dans la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso et dans la bande sahélo-sahélienne en général», a écrit le président Kaboré sur sa page Facebook, au terme de la rencontre.

Selon le programme officiel, le président Kaboré s’entretiendra ce mardi à Bruxelles avec d’autres personnalités Belges avant de rencontrer mercredi à Paris, en France, son homologue français Emmanuel Macron.