- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Lancement à Essaouira d’une antenne de la Clinique du Droit de la FSJES Rabat-Agdal

Essaouira – L’Espace « Bayt Dakira » a été, samedi, le témoin de l’annonce du lancement à Essaouira d’une antenne de la Clinique du Droit relevant de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales (FSJES) Rabat-Agdal.

Cette importante annonce a été faite en présence de MM. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et président-fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, et Tarik Ottmani, président du bureau exécutif de l’Association, lors de la 6ème Rencontre scientifique, initiée conjointement par le Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit Hébraïque au Maroc, la Fondation Konrad-Adenauer au Maroc, l’Association Essaouira-Mogador et « Bayt Dakira », sous le thème « Quand la diversité marocaine s’invite au cœur des Humanités ».

La mise en place de cette nouvelle structure dans la Cité des Alizés intervient dans le cadre du partenariat liant l’Université Mohammed V de Rabat (FSJES Rabat-Agdal) et l’Association Essaouira-Mogador.

Ladite antenne aura pour mission de mettre à la disposition des citoyens de la ville d’Essaouira les ressources de la Clinique du Droit de la FSJES Rabat-Agdal, afin de faire face aux demandes d’informations et d’orientation en matière juridique.

Ainsi, une journée par mois, une permanence sera organisée au siège de l’Association à « Dar Souiri » pour recevoir les citoyens, les écouter et prendre en charge leurs dossiers.

La Clinique du Droit est un projet à vocation pédagogique et sociale, qui vise, d’une part, à permettre aux étudiants de niveau Master de compléter leur formation par une confrontation avec des cas réels et, d’autre part, à offrir assistance à des citoyens en quête d’information et d’orientation juridiques.

Ce projet, qui consacre à travers l’assistance aux citoyens la vocation civique et l’engagement citoyen de l’Université Mohammed V (UM5) de Rabat, préfigure la vocation d’Essaouira en tant que pôle universitaire du Royaume.

Dans un mot prononcé à cette occasion, en présence notamment du président de l’UM5, Mohammed Rhachi, du président fondateur du Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit Hébraïque, Abdellah Ouzitane, du président-exécutif dudit Centre et Doyen de la FSJES Rabat-Agdal, Farid El Bacha, du Représentant Résident de la Fondation Konrad Adenauer, Steffen Krüger, ainsi que d’un parterre d’universitaires, d’acteurs de divers horizons et d’étudiants-chercheurs, la Responsable de la Clinique du Droit et professeure universitaire, Mme Ilham Hamdai, s’est félicitée du coup d’envoi de ce nouveau projet, soulignant qu’il s’agit d’une idée novatrice ayant une portée pédagogique et sociale pour laquelle la FSJES Rabat-Agdal a été pionnière.

Mme Hamdai, également Coordinatrice du Master « Droit des échanges euro-méditerranéens », a, dans ce sens, expliqué que les étudiants dans les facultés de Droit reçoivent surtout un enseignement théorique et c’est une fois qu’ils s’intègrent dans le monde du travail qu’ils affrontent la réalité concrète, estimant que « c’est là un fait qui handicape la plupart d’entre eux et constitue un obstacle à leur rapide intégration ».

Elle a affirmé que la Clinique du Droit leur permet, d’une part, de combler cette lacune par l’acquisition de compétences parallèles nécessaires à la formation/emploi, appelées « Soft Skills » (prise de parole, écoute active, technique d’entretiens, …) et, d’autre part, de remplir un devoir civique vis-à-vis de leurs concitoyens en quête d’information et d’orientation juridiques.

Mme Hamdai a, en outre, rappelé que créée en 2015, ladite Clinique du Droit, la première au Maroc, a participé à la formation d’une dizaine de promotions et assisté la mise en place de plusieurs cliniques à l’international, notamment en Tunisie, au Mali et au Sénégal.

Suite à cette annonce, l’antenne a débuté ses activités, samedi après-midi, avec quatre rendez-vous programmés grâce à une permanence assurée par un binôme d’étudiants qui ont fait le déplacement de Rabat à Essaouira.

Les travaux de cette 6ème Rencontre scientifique a été, par ailleurs, ponctuée de présentations sur les mécanismes pédagogiques et institutionnels de la mise en œuvre du partenariat entre le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit Hébraïque au Maroc et l’Association Essaouira-Mogador, ainsi que sur le programme de recherches pluridisciplinaires intitulé « Les mutations des normativités sociopolitiques, juridiques, économiques, culturelles et socio-éducatives dans l’espace méditerranéen, une approche multidimensionnelle et comparative ».