- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Côte d’Ivoire-AIP/ Une étude pour améliorer la gestion des déchets solides à San-Pedro

San-Pedro, 23 fév 2021 (AIP)-Le Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) entreprend une étude d’évaluation stratégique de la gestion des déchets solides dans la ville de San-Pedro, en vue d’améliorer le cadre de vie et impulser une dynamique de développement local.

Le projet a été présenté, lundi 22 février 2021 à San-Pedro, aux autorités locales notamment, le corps préfectoral, les directeurs régionaux et les chefs de services, quelques jours après son lancement. Il permettra d’élaborer un schéma stratégique et cohérent pour la mise en œuvre d’une gestion rationnelle, structurée et efficace des opérations de la filière de gestion des déchets solides, selon le chef de service déchets, pollutions et risques du BNETD, Guero Ange Marius.

Les missions du BNETD et son partenaire Studi (un cabinet d’étude tunisien) consisteront à faire un diagnostic du système actuel de la gestion de l’ensemble des déchets solides des ménages, des marchés et des industries, élaborer un schéma cohérent de gestion rationnelle desdits déchets et identifier les infrastructures et les équipements nécessaires à réaliser (des centres de transfert ou un centre d’enfouissement technique) pour une gestion intégrée et durable.

L’étude proposera également un plan d’investissement pour la réalisation du schéma de gestion des déchets et une stratégie de communication pour un changement de comportements des populations. Elle a été initiée dans le cadre du projet d’infrastructure pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS) déployé à Bouaké et San-Pedro, et s’inscrit dans la composante sur le renforcement de la performance des infrastructures économiques.

Le PIDUCAS prend en compte, à San-Pedro, plusieurs projets notamment, la réalisation d’un schéma d’urbanisme et la mise à jour des plans cadastraux, le bitumage de 10 kilomètres de routes pour plus de 12 milliards FCFA et la réalisation d’un air de stationnement des camions poids-lourds d’une superficie de cinq hectares en dehors de la ville.