- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Côte d’Ivoire-AIP/ COP 15: Le CNTIG promeut le Géoportail SST comme outil de résilience face à la dégradation de l’environnement

Abidjan, 19 mai 2022 (AIP)- Le Comité national de télédétection et d’information géographique (CNTIG) a mis en avant, jeudi 19 mai 2022, lors d’un panel sur le thème, « Quels outils de résilience face à la dégradation de notre écosystème ? » à la Cop 15 à Abidjan, le Géoportail SST comme outil de résilience face à la dégradation avancée de notre environnement.

Son directeur du numérique et des statistiques, Ahounou Jacob, a expliqué que ces outils mis en place dans le cadre d’un groupe de travail sur les changements climatiques (GTCCOR), fédèrent une quarantaine de structures.

« Ce portail permet aux acteurs du domaine d’avoir des informations pour lutter contre la déforestation, de fédérer l’ensemble des acteurs à disposer de données harmonisées, à jour, pour permettre au politique de pouvoir mettre les moyens nécessaires à des endroits qui sont propices pour lutter contre la déforestation », a-t-il indiqué.

« Il s’agit également de développer un système d’alerte précoce au niveau national comme sous-régional qui va permettre à tous les acteurs, notamment les autorités du bassin du Niger à avoir des outils pour générer les alertes, pour prendre des mesures en temps réels pour lutter contre les inondations, la désertification, la sécheresse », a-t-il ajouté.

Selon M. Ahounou, ce Géoportail SST, en ligne et disponible via le lien « Géoportail sst.com », est accessible à tous les utilisateurs qui souhaiteraient avoir des informations liées à la dégradation des terres, à la déforestation (…).

Le directeur de l’ingénierie et de la cartographie, Gouahou Brice, a expliqué que le Geoportail SST est une solution web sécurisée permettant aux décideurs d’apprécier les efforts déployés dans la surveillance du couvert forestier, à travers un outil innovant de suivi spatio-temporel des forêts.

Il a précisé que le portail met à la disposition des chercheurs, des organismes publics et privés, des ONG, œuvrant dans l’environnement et la sauvegarde de la forêt, des images satellitaires à haute résolution, des rapports, des cartes, des résultats d’études (…). Il dispose d’une page d’accueil, un géo catalogue, le SIG SST, les données OSFACO et l’outil diagnostic.

De son côté, le directeur du centre d’études prospectives, Jean Claude Koya que « dans le cadre de la planification, ce Géoportail, qui est mis en place par le CNTIG, est d’autant plus important pour les décideurs parce qu’il va permettre de fédérer l’ensemble des données spatiales, technologiques. D’autant plus qu’aujourd’hui, a-t-il poursuivi, il est impossible de promouvoir le développement sans données réelles, factuelles qui émanent des nouvelles technologies.

Pour lui, ces données fédérées et optimisées doivent être mises à la disposition du politique dans un langage qui puisse lui permettre de mieux apprécier les opportunités, mais également dans un langage qui puisse aider le paysan lambda à le comprendre et pouvoir l’adapter à ses pratiques habituelles.

Au regard de l’Initiative d’Abidjan lancé à l’ouverture de la COP 15 par le Premier ministre Patrick Achi, le directeur général du CNTIG, Edouard Fonh-Gbéi rassure quant à sa disponibilité de déployer ces outils géo-informations pour la collecte, le partage et le suivi des informations sur l’évolution des forêts, les inondations, l’érosion côtière, la sécheresse, l’agriculture, etc.