- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Des réflexions sur la création d’un organe de mise en œuvre de la mobilité électrique en Côte d’Ivoire

Abidjan, 13 août 2022 (AIP)- Des acteurs nationaux se sont retrouvés au cours d’un atelier vendredi 12 août 2022 à Abidjan, pour réfléchir à la création et à l’ancrage institutionnel d’un organe de mise en œuvre de la mobilité électrique en Côte d’Ivoire, à l’initiative du projet de mobilité électrique.
Le représentant du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Lavry Nazaire, a expliqué que la thématique des véhicules électriques est au centre des préoccupations en Côte d’Ivoire, rappelant la tenue du récent forum de l’automobile a réservé une place de choix à l’Electromobilité.
“Plusieurs initiatives sont actuellement mises en œuvre par des communes et des Starts Up, qui pour mettre en place des taxis électriques, qui pour créer des plateformes intelligentes pour l’électromobilité », a-t-il indiqué. Il a ajouté que, ” le temps presse car, dans un horizon très proche, il ne sera plus produit de véhicules à combustion thermique dans le monde entier ».
Il a rappelé que la mobilité électrique désigne les façons de se déplacer en utilisant un moyen de transport électrique. Selon lui, les enjeux climatiques du développement de ce mode de transport, moins pollueur en CO2, se posent aujourd’hui avec acuité et ont poussé à des réflexions aiguës sur la création et l’encrage institutionnel d’un organe qui devrait coordonner les actions futures à poser.
En juin 2022, le parlement européen a voté en faveur de l’interdiction de la vente de véhicules à moteur thermique utilisant l’essence ou le diesel, à partir de 2035, rappelle-t-on. L’objectif étant de réduire de 55% les émissions de CO2 des voitures particulières et des camionnettes en 2030 et de 100% en 2035.
A l’instar du parlement européen, les constructeurs et les autres puissances économiques sont à l’œuvre pour entrer dans la transition écologie du transport qu’est l’électromobilité.
La Côte d’Ivoire a reçu un financement du Fond pour l’Environnement Mondial (FEM) pour mettre en œuvre un projet sur la promotion de la mobilité électrique. Le ministère de l’Environnement et du Développement durable a été choisi pour mettre en œuvre le projet de mobilité électrique intitulé « Integrated, Sustainable and Low Emissions Transport in Côte d’Ivoire ».
Le coordonnateur du projet, Etien N’Dah, a expliqué que l’objectif de ce projet est “d’atténuer les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) en Côte d’Ivoire en accélérant l’introduction de la mobilité électrique à travers la révision du cadre politique et institutionnel, la formation et le renforcement des capacités, la démonstration de véhicules électriques, le développement de schémas de financement et de plan d’affaires, l’engagement du secteur privé et la mise à l’échelle et la réplication”.
Le chef du bureau Afrique de l’ouest du programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE), Angele Luh, ainsi que des ministères techniques ont pris part à cette activité.