- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Les initiatives sages de SM le Roi en direction de l’Afrique constituent un modèle excellent de la coopération Sud-Sud (DG de l’ISESCO)

-Envoyés spéciaux.

Rabat, 18 mars 2016 (MAP) – Les initiatives sages de SM le Roi Mohammed VI en direction de l’Afrique constituent un modèle excellent de la coopération Sud-Sud, a affirmé, vendredi à Dakhla, le directeur général de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), M. Abdelaziz Othman Altwajiri.
Intervenant lors de l’ouverture officielle du Forum du Crans Montana (FCM), M. Altwajiri a précisé que ce modèle est digne de l’étude au sein de ce Forum et dans d’autres fora internationaux qui s’intéressent aux objectifs de développement dans le but de tirer profit de ses réussites.
Le DG de l’ISESCO a salué dans ce cadre le contenu du message adressé par SM le Roi Mohammed VI aux participants au FCM, qui tient sa 27-ème session, la deuxième organisée à Dakhla pour la deuxième année consécutive.
Le message royal a présenté des idées éclairées et des orientations constructives, ainsi que des visions analytiques profondes qui traitent de la situation actuelle sur les plans politique, économique et de développement au niveau de l’Afrique et prospectent les perspectives de développement global durable dans cette partie importante du monde, a souligné M. Altwajiri.
Le message royal est l’expression même du message du Royaume du Maroc en direction du développement global en Afrique et de son souci de sa stabilité, comme il confirme la détermination du peuple marocain à préserver son intégrité territoriale en luttant contre les appels à la séparation et à la balkanisation, a noté le DG de l’ISESCO, saluant dans ce cadre l’élan de développement que connait la ville de Dakhla, « la perle du Sahara marocain et un des symboles de la souveraineté marocaine indissociable ».
Le thème retenu pour l’actuelle édition du FCM : « l’Afrique et la coopération Sud-Sud : Une meilleure gouvernance pour un développement économique et social durable », résume les problèmes des pays du sud, qui constituent le principal défi auquel il faudrait faire face, a tenu à préciser M. Altwajiri, ajoutant que le développement global et durable nécessite une bonne gouvernance qui repose sur la souveraineté de la loi, le respect des libertés publiques et l’élargissement du champ de la participation aux affaires publiques.
Organisé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le FCM, qui tient sa deuxième édition consacré à l’Afrique dans la ville de Dakhla pour la deuxième année consécutive, réunit plus d’un millier de participants, dont 850 personnalités étrangères venant de 131 pays et de 27 organisations régionales et internationales.
Les participants auront ainsi l’occasion de débattre des défis auxquels est confrontée l’Afrique et des moyens à même de les surmonter en vue de réaliser les espoirs des populations et ce, à travers la mobilisation des énergies positives et la création des synergies constructives afin de développer, et nourrir des partenariats fructueux et bénéfiques.

MR/HN—ES.
TI.