ACP Lancement du projet de l’USAID pour le renforcement du secteur des médias en RDC ACP L’autonomisation des populations autours de Kitshanga est une nécessité pour la paix, selon le STAREC NAN D’Tigers move 10 places up in FIBA world rankings NAN World Athletics Championships: 25 athletes to represent Nigeria NAN FIFA Ranking: Nigeria drop by one spot, now 34th ANGOP L’UGD enregistre une baisse dans l’émission des titres à 25,92 pour cent ANGOP L’Angola et les Etats-Unis vivent un bon moment dans les relations ANGOP Le PR aborde des questions d’intérêt bilatéral avec ses homologues AIB Radio Burkina : 22,2% d’auditeurs insatisfaits de la couverture du Tour du Faso (mémoire) ANGOP DRC refugees repatriation postponed sine die

Attaque terroriste au Burkina: La hiérarchie militaire dément «la baisse du moral des troupes»


  23 Août      20        Securité (1161),

   

Ouagadougou, 22 août 2019 (AIB) – Le Chef d’Etat-major général des armées (CEMGA) du Burkina Faso, à travers un communiqué parvenu à l’AIB jeudi,  a démenti des rumeurs «mettant en cause le moral des troupes», suite à l’attaque terroriste perpétrée en début de semaine, sur un détachement de soldats burkinabè ayant occasionné 24 décès dans le rang des militaires.

Dans le communiqué en date du 21 août et signé du Directeur de la communication et des relations publiques des armées, le CEMGA, le général Moise Miningou invite l’ensemble des Burkinabè à toujours faire confiance aux forces armées nationales dans la lutte contre le terrorisme.

Le communiqué de l’Etat-major général des armées intervient deux jours après l’attaque du détachement militaire de Koutougou, le 19 août dernier, qui a fait 24 morts, 5 disparus et 7 blessés dans les rangs des militaires burkinabè.

Au lendemain de cette attaque (la plus meurtrière que l’armée burkinabè n’aie déjà enregistrée), des rumeurs faisaient état d’une baisse du moral des troupes déployées sur le terrain.

Le patron de l’armée burkinabè  n’admet pas la rumeur, mais reconnait qu’il y a eu «un ressenti humainement compréhensible» qui selon lui, «ne remet cependant pas en cause la solidarité et la détermination des hommes à tenir haut le flambeau de la nation.

Dans son message à la Nation, au lendemain de l’attaque, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré avait demandé à l’ensemble du peuple burkinabè de se tenir toujours débout, car de son avis, le combat est devant et «le Burkina Faso ne cédera pas une partie du territoire, dussions-nous, tous, y laisser notre vie».

Dans la même catégorie