ACP Ebola : 2.927 cas avec 1.961 décès et 877 guérisons enregistrés au Nord-Est de la RDC jusqu’au 21 août ACP La production d’arachides augmentée de 32.673 tonnes entre 2010-2015 ACP Reprise du flux migratoire à la frontière de la Ruzizi entre le Rwanda et la RDC ACP Plaidoyer pour la relance des travaux de la Centrale hydroélectrique de Katende ACP Le secrétaire général de l’ONU en visite bientôt dans l’Est de la RDC ACP MCPD pour la gratuité de l’éducation de base en RDC ACP L’éducation demeure le meilleur héritage à léguer à la jeunesse, selon Emery Okundji ACP Jeanine Mabunda échange avec les caucus des députés du Sud-Kivu et Maniema sur Ebola et l’insécurité AGP Gabon : La CEEAC en possession de son nouveau siège ANGOP Basketball: Angola face Czech Republic

Au Gabon, l’Onep et Dynamique unitaire appellent à la reprise du travail


  13 Décembre      25        Emploi (153),

   

Libreville, 13 Décembre (AGP) – Ces syndicats du Pétrole et de l’Administration publique et privée ont appelé les leurs à reprendre le chemin du travail, mercredi et ce jeudi, après avoir décrété des grèves en début de semaine.

24 heures seulement après avoir appelé à une grève générale de trois jours, les travailleurs du pétrole ont repris, hier mercredi, le travail sur l’ensemble de leurs bases et sites du pays. C’était à l’appel de leur syndicat, l’Organisation nationale des employés du pétrole et activités connexes (Onep).

Joint au téléphone, le secrétaire général par intérim de l’Onep a signifié que c’est une manière pour eux de montrer leur bonne foi et d’inciter le gouvernement au dialogue, après une première journée qui a causé «des pertes importantes dans les caisses de l’Etat (…). Pour nous, la grève n’est ni un projet, ni un objectif, mais un moyen de pression», a indiqué le «SG». Non sans rappeler que si le gouvernement continue de rester sourd à leurs revendications, en dépit de ce geste d’accalmie, il n’est pas exclu qu’ils reprennent très prochainement le chemin de la grève.

Dynamique Unitaire (DU) est l’autre «grand» regroupement dont les travailleurs ont repris avec le chemin du travail. Alors que leur grève d’avertissement de trois jours était arrivée à terme, hier mercredi, c’est tout naturellement que ces syndicalistes ont renoué ce jeudi avec leurs administrations publiques et privées.

Il faut noter qu’au premier jour de sa grève, DU avait été reçu par le Vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, qui lui a proposé une trêve sociale, au regard de la convalescence du président de la République, Ali Bongo Ondimba. Une invite que les syndicalistes ont catégoriquement rejetée au cours de leur assemblée générale de mercredi, à Libreville.

Ce d’autant plus que cet appel à la trêve sociale ne s’accompagnait d’aucune contrepartie au bénéfice des travailleurs, a regretté le secrétaire général du mouvement, Louis-Patrick Mombo, joint ce jeudi matin au téléphone. Il a indiqué que DU poursuivra ses revendications à travers une marche programmée pour le 18 décembre prochain, à Libreville.

Reste que si ces deux regroupements ont suspendu leurs grèves, des fronts sociaux sont toujours actifs ou latents dans plusieurs autres administrations telles que la Haute Autorité de la Communication (HAC), le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), ou encore à la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG).

Dans la même catégorie