MAP Le Maroc siège dans trois instances de l’Union parlementaire des États membres de l’OCI MAP La Côte d’Ivoire perd 7% de son PIB chaque année du fait des accidents de la circulation (ministre) APS SENEGAL-LITTERATURE-GENRE / “Mauvaise Pente’’, un roman fruit du vécu de son auteure, Aminata Seck MAP Le Burkina renforce les mesures de sécurité face aux risques d’attaques terroristes MAP Le CCG salue l’Initiative Africaine Atlantique de SM le Roi ANP Niger: Malgré l’augmentation du prix du gasoil, celui de l’électricité reste inchangé MAP Kenya: 5 terroristes tués par la police près de la frontière somalienne MAP Grande Corne de l’Afrique: plus de 58 millions de personnes confrontées à l’insécurité alimentaire APS SENEGAL-CUBA-DIPLOMATIE / Lancement à Dakar des célébrations du 50e anniversaire des relations sénégalo-cubaines APS SENEGAL-JEUNESSE-INFRASTRUCTURES / Diourbel : la maison de la jeunesse sera réceptionnée “dans deux mois” (ministre)

L’OMVS étrenne une nouvelle centrale hydroélectrique à Gouina (Mali)


  4 Décembre      235        Energie (395),

 

Saint-Louis, 4 déc (APS) – Le complexe hydroélectrique de Gouina (Mali), dernier né du programme régional d’infrastructures de l’Organisation pour la mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a été inauguré samedi en présence des quatre Premiers ministres des pays membres, annonce un communiqué.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du chef du gouvernement malien Bernard Goumou et de ses collègues Abdoulaye Maiga (Mali), Mohamed Ould Bilal Messoud (Mauritanie) et Amadou Ba (Sénégal).

Il y avait aussi le président du Conseil des ministres de l’OMVS, Serigne Mbaye Thiam, par ailleurs ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal, et le Haut-Commissaire de l’organisation, Mohamed Abdel Vetah.

“Le barrage hydroélectrique de Gouina est situé à 165 km en aval du barrage de Manantali, à 60 km en amont du barrage de Félou et à 74 km au sud-est de Kayes, en territoire malien”, note le communiqué.

Il ajoute que la production moyenne de ce barrage, “estimée à 607 GWh/an, est repartie entre le Mali (34%), la Mauritanie (33%) et le Sénégal (33%)”.

Elle représente la couverture des besoins en énergie d’environ 3 200 000 personnes. Gouina porte ainsi le productible annuel moyen de l’OMVS de 1150 à 1757 GWh, soit un accroissement relatif de 53%, signale le communiqué.

Dans le cadre de sa réalisation, un Plan de gestion environnementale et sociale a été exécuté avec succès pour atténuer les impacts du projet qui a nécessité le déplacement de populations, selon la même source.

Un programme d’électrification rurale a été également mis en œuvre en faveur de 89 villages dont 34 au Mali, 45 au Sénégal et 10 en Mauritanie, signale l’OMVS.

Il précise que la Société de gestion et d’exploitation du barrage de Manantali (SOGEM), organe spécialisé de l’OMVS, est en charge de la gestion des ouvrages hydroélectriques réalisés par l’organisation. »

Dans la même catégorie