NAN U.S invests $400m fighting HIV/AIDS in Nigeria – NACA DG NAN Navy urges media practitioners to be objective, professional in news reportage NAN Banditry: VGN deploys 4,500 members in Kebbi APS LA COSYDEP EST UNE ORGANISATION ’’INCONTOURNABLE’’ (PCA) APS CAN 2019 : KRÉPIN DIATTA ET CISSÉ SUR LE PROCHAIN MATCH CONTRE LES FENNECS APS MAIRIE DE DAKAR : 1, 3 MILLIARD CONSACRÉ À LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN 2018-2019 (RESPONSABLE) NAN 25 handball coaches participating in Olympic Solidarity training in Abuja-HFN Scribe NAN CBN says 1m small holder farmers accessed finance through anchor borrowers NAN Centre urges FG to Prioritise whistle-blowers protection in anti-corruption fight AIP Des hommes invités à jouer un rôle prépondérant dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus et du sein

1,2 millions de livres pour la « Mona Lisa africaine »


Abidjan, 1er mars (AIP) – Un tableau d’origine nigériane, a été vendu mercredi à 1,2 millions de livres (plus de 800 millions F CFA) aux enchères à Londres, quatre fois son estimation la plus haute et un record pour l’artiste.

Le tableau, un portrait de la princesse Ife Adetutu Ademiluyi, surnommée « Tutu », peint en 1974 par l’artiste nigérian Ben Enwonwu, était estimé entre 200.000 et 300.000 livres (plus de 140 millions F CFA). Perdue de vue après avoir été exposée pour la dernière fois en 1975, « Tutu » avait été retrouvé dans un appartement de Londres.

« Je la considère comme la Mona Lisa africaine. Depuis 40 ans, c’est une peinture légendaire et tout le monde se demandait où était passé ‘Tutu », a déclaré le romancier nigérian Ben Okri, lauréat du Booker Prize.

Les tableaux de « Tutu » sont devenus des symboles de paix après la guerre civile au Nigeria à la fin des années 1960. « Le modèle est Yoruba et l’artiste peintre, Ben Enwonwu, était Ibo. Donc ils étaient issus de différentes ethnies. Cette œuvre d’art était un symbole important de réconciliation », a expliqué Eliza Sawyer, spécialiste au département d’art africain de Bonhams.

tls/kam

Dans la même catégorie