APS MOUSSA NDIAYE, GRANDE RÉVÉLATION DE LA COUPE DU MONDE U20 (FRANCE FOOTBALL) APS AMINATA DIOP SALL OFFERTE EN MODÈLE DE RÉUSSITE DANS LES DISCIPLINES SCIENTIFIQUES APS LA SÉCURITÉ SANITAIRE AU MENU D’UNE SESSION DE FORMATION ATOP SOTOUBOUA : LA POPULATION SENSIBILISEE SUR L’ALBINISME MAP Programme « Afrique créative »: Appel à candidatures ouvert jusqu’au 15 août prochain (AFD) ATOP SENSIBILISATION SUR L’USAGE INAPPROPRIE DES ANTIBIOTIQUES A LA FACULTE DES SCIENCES DE SANTE DE L’UK ATOP LA CECAP DRESSE UN BILAN POSITIF DE SES ACTIVITES DE 2018 ATOP JOURNEE MONDIALE DU DON DE SANG 2019 : LE CNTS APPELLE LA POPULATION A DONNER DU SANG POUR SAUVER DES VIES MAP Le Comité des Représentants permanents de l’UA tient à Addis-Abeba sa 38 session ordinaire avec la participation du Maroc AGP COPA America : la Colombie surprend l’Argentine de Messi (2-0)

16é revue de mise en œuvre des réformes: Un atelier de revue de la performance et la validation de la matrice unifiée se tient à Lomé


  11 Avril      57        Finance (3778), Politique (23343),

   

Lomé, le 11 avr. (ATOP) – Le secrétariat permanent pour le suivi des politiques de reformes et des programmes financiers organise du 10 au 13 à Lomé, un atelier de revue de la performance des reformes à fin décembre 2017 et de validation de la matrice unifiée des reformes pour la période 2018-2020.

La rencontre regroupe les responsables des différents départements ministériels, des institutions de l’Etat, des universitaires des syndicats et des organisations de la société civile impliqués dans la mise en œuvre des reformes. Elle a pour objectif de faire le bilan a mis parcours de la mise en œuvre des reformes et de valider la matrice unifiée pour la période 2018-2020.

Cette stratégie des réformes, adoptée par décret en septembre 2010, prévoit deux revues chaque année en vue d’évaluer la performance des réformes à fin juin et à la fin de l’année. La présente revue annuelle permettra ainsi d’évaluer la performance des réformes à fin décembre 2017, d’identifier les forces et faiblesses ainsi que de proposer des réformes et des indicateurs pertinents pour les trois prochaines années.

Le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, André Johnson, représentant son collègue de l’Economie et des Finances, a rappelé les trois axes stratégiques retenus. Il s’agit de l’axe stratégique 1 qui consiste à mettre en place un hub logistique d’excellence et un Centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ; l’axe stratégique 2 permettra de développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives et le troisième axe consiste à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion. Il a ajouté que le chantier des réformes en cours d’exécution a permis d’améliorer substantiellement la performance économique du pays au cours de ces dernières années,  mais que  beaucoup reste à faire.

M. Johnson a évoqué les récents mouvements sociopolitiques du pays qui risquent d’affecter négativement les efforts du gouvernement en matière de stabilité macroéconomique.

Le secrétaire permanent chargé des reformes, Mongo Aharh-Kpessou dans sa présentation des points de synthèse des réformes enclenchées, a insisté sur le budget programme, l’un des outils de la gestion axée sur les résultats et qui constitue la première étape d’un processus visant à développer une culture de la performance. Il a expliqué que désormais, la reddition des comptes de l’Etat sera complétée par des rapports annuels de performance (RAP) contenant une évaluation de l’efficacité et de l’efficience de la gestion des affaires publiques. M. Aharh-Kpessou a sollicité l’appui du gouvernement pour permettre de mener à bien cet ambitieux projet de réforme.

/KYA/BA

Dans la même catégorie