NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

17,6 % d’actrices politiques défient les obstacles posés par un système dominé par des hommes


   

Kinshasa, 25 septembre 2017 (ACP)- 17,6% de femmes engagées en politique sur 82,4%  non engagées ont défié les obstacles posés par un système politique dominé par les hommes, selon une enquête menée en juillet 2017 par des professionnels de médias, indique une étude sur les freins à la participation politique des Congolaises notamment en période électorale, reçue lundi à l’ACP.
cette étude menée par l’Union congolaise des femmes de médias (UCOFEM) avait un double objectif  notamment interroger les femmes  engagées  dans la vie politique congolaise pour éclairer certains aspects de leur expérience de participation  et  de leur activité  dans les institutions  sur le terrain et faire le sondage, en les interrogeant afin de comprendre leur perception de la vie politique en termes d’obstacles, de limitations et de motivations.
L’objectif général  de cette étude était de restituer les différentes opinions des femmes à propos de la participation politique féminine et de leurs principaux freins et obstacles, conclut la source.
ACP/Fng/Kayu/May

Dans la même catégorie