STP-Press Ministro Adlander de Matos recebe delegação portuguesa do Ministério de Trabalho numa missão do reforço da cooperação AIP Côte d’Ivoire/Réflexions à Yamoussoukro sur des plans de développement du pétrole et énergie en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ La construction d’un pont à deux voies souhaitée sur la rivière Bâ à Broukro-Banouan AIP Côte d’Ivoire/ CEPE 2019: Un taux national de réussite de 84,48% enregistré AIP Côte d’Ivoire/ BTS 2019 : Plus de 360 candidats à Dimbokro APS VERS LA RÉHABILITATION DES CENTRES D’APPUI AU DÉVELOPPEMENT LOCAL (MINISTRE) APS CASAMANCE : DES POURPARLERS RÉCLAMÉS POUR ‘’ÉTEINDRE LES SIGNAUX ROUGES’’ ACP L’évêque de Butembo-Beni plaide pour la catégorisation des refugiés à accueillir GNA ROPAA Committee begins engagement of Diaspora GNA “Rehabilitate our roads”, communities in Ayensuoanu appeal

1ère édition d’Afrikonnect : Les grandes entreprises ont tout intérêt à s’appuyer sur l’innovation des startups


  22 Mars      100        Economie (24303), Entreprises (1270),

   

Casablanca, 22/03/2018 (MAP)- Dans un contexte continental où les grands groupes ont pour la plupart enclenché leur transformation digitale, il est pertinent pour ces entreprises de considérer voire de s’appuyer sur l’innovation des startups pour développer des solutions innovantes, sur mesure et à faible coût en co-création, soulignent les participants à la première édition d’Afrikonnect, qui se tient à Casablanca.

Afrikonnect est un événement africain de haut niveau et une plateforme au service de la transformation digitale des grands groupes, portée par les startups, ont-ils fait observer lors de l’ouverture, jeudi, de cette rencontre de deux jours.

« Afrikonnect est une plateforme qui vise à accélérer la collaboration entre grands groupes et startups à fort potentiel et en forte croissance en Afrique et à favoriser le co-investissement pour les capital riskers sur le continent », ont expliqué les coorganisateurs de cet événement, Mehdi Alaoui, fondateur de LaFactory (hub africain d’open innovation) et Kenza Lahlou, co-fondatrice de startupYourLife.

Ils ont souligné qu’Afrikonnect a réussi à prouver que la transformation digitale des grands groupes peut et doit s’appuyer sur les services innovants d’entrepreneurs et startups africaines à fort potentiel. « De nouveaux modèles économiques viennent redéfinir les secteurs traditionnels et qu’il est désormais temps que startups et grands groupes travaillent main dans la main pour co-innover, révélé les futures success-stories du continent et faire bénéficier les grandes entreprises de l’agilité des entrepreneurs pour se réinventer et disrupter leurs propres industries », ont-ils estimé.

L’objectif d’Afrikonnect est de créer des opportunités d’open-innovation et de collaboration entre les grands groupes présents au Maroc et/ou opérant en Afrique et les startups en phase de croissance dans des secteurs en pleine transformation tels que la banque/finance (Fintech), l’assurance (Assurtech), l’agriculture (Agritech), la santé (Heathtech) et le transport.

A cet effet, des session de B2B matchmaking seront organisées en marge de cette rencontre pour permettre aux décideurs de grands groupes de rencontrer les startups africaines en phase de croissance selon leur secteur d’activité, avec un accompagnement personnalisé pour les entreprises partenaires.

Un panel de plus de 300 personnes, composé de business angels, investisseurs en capital-risque, incubateurs et experts de l’innovation en provenance de différents pays africains , notamment du Nigeria, Kenya, Ghana, Sénégal et Tanzanie, participent à cet événement organisé en partenariat avec Outlierz Ventures, Fonds de capital risque africain, lancé en 2017 et basé au Maroc, dédié aux startups africaines dans le domaine de l’innovation technologique.

Une cinquantaine de rendez-vous B2B sont prévus lors de cet événement entre des startups africaines en croissance opérant en Afrique subsaharienne et en Afrique francophone et des leaders marocains (une quarantaine) dans divers secteurs notamment ceux de la banque, l’assurance, l’agriculture et le transport.

La séance d’ouverture a été marquée par l’allocution d’Othman El Ferdaous, secrétaire d’État chargé de l’Investissement, qui s’est félicité de l’organisation de cet événement, mettant en particulier l’accent sur le lancement par le gouvernement de l’Agence de Développement Digital (ADD), l’une des promesses du Plan Maroc Numérique 2020.

Dans la même catégorie