APS CHAN 2023 : ‘Madagascar va tout donner pour battre le Sénégal (entraineur) AIP La 2e édition du cross Joseph Tarègue lancée à Bouaké APS L’Etat va tout faire pour éviter un nouvel incendie au marché Ocass de Touba (Antoine Diome) APS Aliou Sow appelle les maires à investir dans le développement culturel APS Les migrantes, héroïnes négligées du développement économique APS Abdou Karim Fofana :  »Le Sénégal est propriétaire de son Train express régional. » APS Les activités de la 7e FIKA officiellement lancées APS Dakar remporte le grand prix Douta Seck du Fesnac AIP Laurent Gbagbo appelle à la mise en place d’une brigade anti-terroriste ouest africaine AIP Suppression des produits optionnels : Des délégués de la MUGEF-CI dénoncent un « brigandage assurantiel »

20 journalistes de Niamey et de Tillabéri en formation sur le journalisme d’investigation


  7 Décembre      7        formation (286), Médias (2291),

   

Niamey, 07 Déc (ANP)-Les travaux de l’atelier de formation en journalisme d’investigation du projet ‘’ lutte contre la corruption et les malversations fiscales à travers la production d’enquêtes journalistiques au Niger ‘’ ont été lancés ce mardi 06 décembre 2022 à l’hôtel Terminus de Niamey.

Ayant pour objectif de contribuer à la réduction de la corruption et des malversations fiscales au Niger à travers la promotion d’un journalisme d’investigation efficace, « le Projet ‘’lutte contre la corruption et les malversations fiscales à travers la production d’enquêtes journalistiques au Niger ‘’ cible les journalistes des huit (8) régions du Niger travaillant dans la presse écrite, audiovisuelle et en ligne » a indiqué la Présidente d’APAC-Niger, Mme Amina Niandou.

« 50 journalistes seront formés aux techniques d’investigation, la lutte contre la corruption, les malversations fiscales et les porteurs des 15 projets d’enquêtes les plus aboutis bénéficieront d’un appui et d’un encadrement pour approfondir leurs projets », a fait savoir Mme Amina Niandou.

« Les meilleures enquêtes seront primées et serviront de base à la réalisation des débats radiophoniques en français et en langues nationales afin d’instaurer un débat public sur les thématiques traitées », a-t-elle ajouté.

Selon la Présidente d’APAC-Niger, ce 1er  atelier de formation qui débute aujourd’hui sera suivi d’un atelier à Maradi regroupant les journalistes de cette région et ceux de Dosso, le 3ème atelier se déroulera à Agadez et cible les journalistes de cette région et ceux de Tahoua et enfin le 4ème pôle de formation regroupera à Zinder les journalistes de cette région et ceux de Diffa .

« Nous venons de clore, vendredi 2 décembre, une formation sur les bases du journalisme, l’éthique et la déontologie et le fact checking pour lutter contre la désinformation au profit 27 participants parmi lesquels il ya six (6) communicateurs gouvernementaux, deux (2)communicateurs de la société civile, et dix neuf (19) journalistes des organes de presse de Agadez, Diffa, Dosso, Maradi, Niamey et Zinder. Au nom de notre association, je vous dis simplement merci pour cette confiance qui date de plus d’une décennie », a-t-elle rappelé.

« L’investigation est assurément le genre journalistique qui permet efficacement aux hommes et femmes et femmes des médias de jouer leur rôle dans la surveillance de la gestion des affaires publiques en vue de s’assurer que les ressources publiques sont utilisées à bon escient et au profit de l’intérêt général », a souligné Mme Amina Niandou ajoutant que, « c’est du reste pour cette raison que les précurseurs du journalisme d’investigation se sont donnés la mission de ‘’ Donner la voix aux sans-voix et obliger les puissants à rendre compte’’ ».

« A travers l’investigation, les médias peuvent ainsi contribuer à freiner voire réduire les pratiques corruptives avec des faits documentés et irréfutables que le gouvernement ne peut ignorer aussi, les révélations des médias pourront mettre la pression sur le gouvernement et amener l’opinion nationale à exiger plus de transparence et de redevabilité des institutions publiques », a-t-elle notifié.

La Présidente d’APAC-Niger a enfin, remercié « le Président du CSC et son institution pour leur accompagnement, les organisations socioprofessionnelles du secteur médias, la presse, pour leur soutien permanent à travers les couvertures médiatiques de leurs activités.

Les intérims du Président du Conseil Supérieur de la Communication et du Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Niger ont tour à tour pris la parole pour remercier l’initiative et rassurer de leur accompagnement à ce projet.

Pour rappel, le projet mis en œuvre par APAC-Niger et le journal « L’Evènement » bénéficie de l’appui de l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique, suite à un appel à candidature hautement compétitif.

Dans la même catégorie