MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Festival de Jazz de Saint-Louis : Le top départ de la 26e édition donné


  27 Avril      45        Musique (449),

   

Dakar, 27 avril (APS) – Le ministre de la Culture Abdou Latif Coulibaly a procédé jeudi soir à l’ouverture officielle de la 26e édition du Festival international de jazz de Saint-Louis, qui se poursuivra jusqu’au premier mai dans la capitale nord du Sénégal, a constaté l’APS.
« Je déclare ouverte la 26e édition du Festival international de jazz de Saint-Louis », a lancé M. Coulibaly, au terme d’une allocution prononcée en présence de son collègue de l’Hydraulique et de l’Assainissement Mansour Faye, par ailleurs maire de Saint-Louis.
« Vous avez raison de dire que le festival de jazz de Saint-Louis ne peut pas être ignoré, je ne suis pas en train de justifier ce qui s’est passé par le passé, mais pour vous dire que je suis avec vous et je le serais tant que j’aurais le privilège d’assumer les fonctions de ministre de la Culture », a déclaré le ministre.
« Cela fait cinq années consécutives que je procède à l’ouverture de ce festival et c’est la première fois qu’un ministre de la Culture vienne avec nous pour ouvrir ce festival. Bienvenue ! », a de son côté dit l’édile en réponse au ministre de la Culture.
« C’est un plaisir pour nous +Domu Ndar+ (natifs de Saint-Louis) d’accueillir les festivaliers chez eux à Saint-Louis », a ajouté Mansour Faye, selon qui le Festival de jazz de Saint-Louis, inscrit « depuis longtemps » à l’agenda culturel du Sénégal, est également « connu à travers le monde entier ».
La manifestation a en effet été inscrite depuis 2016 sur la liste des « plus grands festivals » dans le dans le monde.
Le maire a félicité les organisateurs du festival qui selon lui « ne ménagent aucun effort pour la réussite de l’évènement », avant de réitérer l’engagement de la ville à soutenir le festival pour son rayonnement.
Le président du Festival Saint-Louis jazz a aussi salué la présence du ministre de la Culture qui, assure-t-il, « a bien compris le projet Saint-Louis jazz, projet culturel devenu majeur pour l’avoir tenu sans interruption chaque année pendant 26 ans ».
Des groupes musicaux du Sénégal (Hervé Samb, Julia Sarr), de la Côte d’Ivoire (Paco Sery et les Eléphants du jazz qui se sont produits au dernier Marché des arts du spectacle d’Abidjan +MASA+), des USA, de la France, etc. sont attendus à cette édition du festival de jazz de Saint-Louis.
Le public a eu droit, en ouverture, aux sonorités musicales du Camerounais Etienne Mbappé et de son groupe, prestation complétée par celle d’un trio luxembourgeois composé de Reis (piano), Demuth (contrebasse) et Wilfgen (batterie).
L’édition 2018 du Festival international de jazz de Saint-Louis (26 avril-1er mai) a pour parrain le prince Albert de Monaco. Les organisateurs de la manifestation prévoient des scènes « In » et « Off » ainsi qu’une foire commerciale.

Dans la même catégorie