APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

2e session ordinaire du conseil des ministres statutaires de l’UEMOA : des Activités des organes et institutions de l’union examinées


   

Lomé,  27 juin 2016 -(ATOP) – La deuxième session ordinaire de l’année 2016 du Conseil des ministres statutaires de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), s’est tenue les 24 et 25 juin à Lomé sous la conduite du président en exercice de l’Union, Amadou Ba, également ministre de l’Economie, des Finances et du Plan de la république du Sénégal.

Le conseil a, au titre de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) examiné le rapport sur la situation économique et monétaire de l’UEMOA au 31 mars 2016 à travers les analyses contenues dans ce rapport consacré à l’évolution récente et aux perspectives économiques de l’Union. L’objectif est de décider, le cas échéant des mesures et réformes à mettre en œuvre pour consolider les acquis et accélérer le rythme de progression de l’activité économique dans la zone UEMOA. Ils ont également pris connaissance des dossiers soumis par la BCEAO pour décision. Ceci en vue de l’actualisation de la réglementation financière et du renforcement de la solidité du système bancaire de l’Union, de la promotion de l’accès des populations de l’Union aux services financiers adaptés et à des coûts abordables.
Le conseil a par ailleurs écouté une communication de la Banque Centrale sur les conclusions de la réunion du Comité Politique Monétaire du 1er juin 2016, la situation des balances de paiements et la situation extérieure globale régionale de l’UEMOA au titre de l’année 2014. Il a aussi écouté le compte rendu du démarrage des activités du bureau d’information sur le crédit des pays membres de l’UEMOA, puis suivi un rapport de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) sur l’état de recouvrement des créances sur prêt au 31 mai 2016, le bilan des réalisations à mi-parcours des prévisions financières de l’exercice 2016, l’exécution de l’émission inaugurale sur le marché financier international, la revue annuelle 2016 de sa notation par les agences de rating et les décisions prises le 20 juin dernier à Lomé lors de la 101e réunion de son conseil d’administration.
Au titre de la Commission de l’UEMOA, les préposés ont passé aux peigne fin le projet de rapport semestriel d’exécution de la surveillance multilatérale de juin passé et le projet de collectif budgétaire au titre de l’exercice 2016 élaboré conformément aux dispositions de l’article 12 du règlement No 01/2008/CM/UEMOA en date du 28 mars 2008 modifié, portant règlement financier des organes de l’Union. A cela s’ajoutent, la note sur le prélèvement communautaire et les conclusions de l’Etude sur la rationalisation des organes de l’UEMOA dans le sens du renforcement du processus d’intégration de l’Union.
Le conseil a en outre réexaminé les dossiers relatifs à l’application des articles 4 et 5 de l’annexe à la convention portant composition, organisation, fonctionnement et attributions du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) et à la nomination des représentants des Etats au sein des conseils d’administration, au titre du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers.
L’UEMOA est composée du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo.
ATOP/SAS/BA

Dans la même catégorie