MAP L’ambassadeur Hilale saisit le SG de l’ONU et le CS sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf MAP Conférence de l’Institut américain «Brookings»: M. Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de SM le Roi MAP L’initiative noble de SM le Roi d’aider les pays africains en temps de pandémie, un modèle de solidarité intra-africaine (ministre kényane des AE) MAP Jusqu’à 500 millions de DH pour l’aménagement de Harhoura, une destination touristique prisée MAP Hilale démystifie auprès du SG de l’ONU et du CS la campagne hystérique de l’Algérie et du « polisario » sur la situation au Sahara MAP M. Amara plaide pour une mise en œuvre optimale du chantier de l’éducation routière MAP Rencontre à Oujda sur le droit d’accès à l’information APS LE GOUVERNEMENT INVITÉ À HÂTER LA CONCRÉTISATION D’UN PROJET DE POLYCLINIQUE DE DERNIÈRE GÉNÉRATION APS MACKY SALL VA SE FAIRE VACCINER, JEUDI (MÉDIA) APS VACCINATION : MACKY SALL PRÔNE UN ’’PLAIDOYER SOUTENU’’ ET UNE ’’MOBILISATION COMMUNAUTAIRE’’

2ème tour de la présidentielle au Niger : les points assaillants des programmes des deux candidats


  19 Février      9        Politique (15305),

   

Niamey, 18 février (ANP)- les Nigériens sont appelés aux urnes ce 21
février pour le second round de la présidentielle dans un duel entre
l’ancien Chef de l’Etat, Mahamane Ousmane, candidat du RDR Tchanji,
soutenu par une coalition des partis et l’ ancien Ministre d’Etat de
l’intérieur, candidat du PNDS Tarayya, Bazoum Mohamed, ,appuyé par un
regroupement de partis.

Les candidats ont au cours de la campagne électorale exposé aux
électeurs les grandes lignes de leur projet de société en lien avec le
quotidien des Nigériens.

Les programmes que l’ANP a pu consultés sont articulés pour
l’essentiel autour des préoccupations des Nigériens confrontés à
l’insécurité, à l’accès aux services sociaux de base et à la
gouvernance.

Bazoum Mohamed, le candidat du PNDS, propose un programme
quinquennal (2021-2025), dit de la ‘’Renaissance Acte 3’’, qui se
veut une continuité des programmes ‘de la ‘’Renaissance Acte 1 et 2’’
mis en œuvre par l’actuel Président de la République, Issoufou
Mahamadou, lui aussi issu du PNDS Tarayya.

Le candidat de la continuité explique son programme en ces termes : «
Il s’agit pour moi de consolider les acquis du travail accompli au
cours de ces 10 années et d’avancer vers de nouveaux objectifs tels
qu’ils découlent des enseignements critiques que nous avons retenus de
notre expérience bien plus complexe que les idées aux moyens
desquelles nous l’avions abordée ».

Selon son initiateur, la mise en œuvre de cet ambitieux programme,
qui a pour slogan « Consolider et Avancer », nécessite la colossale
somme de 13. 000 milliards, soit prêt de 24 milliards de dollars.

Les engagements du Candidat du PNDS-Tarayya porteront sur le
renforcement de six (6) domaines de gouvernance, à savoir : la
gouvernance sécuritaire, la gouvernance politique, la gouvernance
juridique et judiciaire, la gouvernance économique, la gouvernance
administrative et la gouvernance locale.

concernant la question de sécurité à laquelle le pays fait face depuis
près de 10 ans, Bazoum Mohamed envisage le renforcement de
l’implantation des forces de défense et de sécurité et le rehaussement
des recrutements.

Il envisage en plus le renforcement des capacités opérationnelles et
de renseignement à travers le renforcement du moral des hommes ; le
renforcement des activités civilo-militaires, le renforcement des
alliances, ou encore les actions immédiates dans les zones affectées
(Diffa, Tahoua et Tillabéri).

A propos de l’épineux sujet de l’éducation, Bazoum Mohamed pense que
la performance dans le secteur dépend impérativement d’une reforme
curriculaire complète qui prendrait en charge l’efficacité et
l’efficience du système éducatif depuis le préscolaire jusqu’à
l’enseignement supérieur et la recherche dans une vision holistique
qui intègre le bilinguisme en vigueur au primaire.

« Cette réforme permettra d’assurer une bonne scolarité aux jeunes en
renforçant la formation initiale et continue tout en assurant les
promotions de l’enseignement scientifique et la formation des
formateurs par le développement des centres de formation adéquats »,
indique-t-il dans son programme

Dans son programme dit de l’émergence du Niger, pour sa part, le
candidat du RDR Tchangji, Mahamane Ousmane prône le ‘’changement’’
comme mode de gouvernance.

« l’écrasante majorité des Nigériennes et des Nigériens a du mal à
bien manger ou à boire sainement à plus forte raison se faire bien
soigner. L’école est à l’abandon. Pire, la Nigérienne et le Nigérien
vivent tout ce tableau sombre dans un manque d’équité inédit »,
diagnostique-t-il.

C’est face à cette situation qu’il qualifie de ‘’douloureuse’’,
Mahamane Ousmane pense que le changement est possible.

« Mais, je sais et je dis qu’un autre devenir pour les Nigériennes et
les Nigériens est possible ; celui plus radieux dans un Niger émergent
et solidaire. C’est avec cette intime conviction que je viens (une
fois de plus) humblement vers vous et vous demander de m’accorder
votre suffrage. Je viens avec un programme que je pense pouvoir sortir
le Niger de l’ornière », soutient-il.

En effet, ce programme quinquennal (2021-2025) que l’ancien Chef de
l’Etat a dénommé « 7E » et qu’il propose à ses concitoyens,
s’articule autour de sept axes prioritaires à savoir :Eau (Maîtrise de
l’eau, Agriculture et Élevage) ; Éducation (du Préscolaire au
Supérieur et l’enseignement non formel) ; Emploi (Climat des affaires,
Revenus neufs et Création massive d’emplois) ; Énergie (Pétrole,
Électricité, Bois, Charbons et autres ressources minières) ;
Environnement (Développement durable, préservation et valorisation des
ressources naturelles) ; Équipement (Infrastructures, Industrie,
Productivité et Compétitivité) et Équité (Gouvernance, Justice,
Sécurité, Diplomatie, Santé, Filets sociaux, Jeunesse et Culture).

Pour la réalisation de son programme de gouvernance, le candidat du
RDR Tchanji mise sur la bagatelle somme du 15. 000 milliards de francs
cfa, soit environ 27,6 milliards de dollars.

Sur le sujet sécuritaire, Mahamane Ousmane se fixe, entre autres,
actions prioritaires, la mise en place d’une stratégie holistique de
lutte contre le terrorisme basée l’armée nationale avec les
partenaires fiables dans le domaine.

Il prévoit en outre la réorganisation et l’amélioration de la
gouvernance militaire ; la création d’une police de proximité ; le
développement des services de renseignements ; la prévention et
règlements rapides des conflits locaux ou encore la lutte acharnée
contre le trafic de drogue, la traite humaine.

Concernant le tableau éducatif, Mahamane Ousmane propose la
réhabilitation des écoles nomades par la mise en place des cantines ;
le développement du préscolaire à travers une offre communautaire de
qualité ; chaque école primaire avec son préscolaire et chaque commune
avec ses cases des tout-petits.

Il propose une fréquentation obligatoire de l’école à 7 ans à
l’horizon 2025 ; la mise en place d’un Plan de renforcement des
capacités des enseignants, ou encore le renforcement de l’équité entre
filles et garçons et entre les régions dans l’accès et le maintien à
l’école.

Dans la même catégorie