APS ARACHIDE : À KAOLACK, LA SONACOS EST EN RETARD SUR SES OBJECTIFS DE COLLECTE (DIRECTEUR) APS L’UNICEF OFFRE DES KITS SCOLAIRES À DES ÉLÈVES DE FAMILLES VULNÉRABLES DE ZIGUINCHOR GNA Kotoko moves to third place on league log after beating Dwarfs GNA Ayebeng Memorial Kindergarten Block gets facelift GNA Avoid over enrollment of school pupils- Director of Education GNA Parliament stands down motion to suspend payment of university fees GNA Sandema traders disregard COVID-19 protocols GNA COVID-19 Awareness: NCC calls for support GNA President appoints Akwasi Agyeibi Prempeh as Commissioner of AIB GNA Introduction of COVID-19 vaccines will be based on effectiveness, availability

320 SORTANTS DU DAARA DE COKI FORMÉS AUX MÉTIERS DU SOLAIRE ET DE L’ÉLECTRICITÉ


  14 Décembre      16        Société (27506),

   

Coki, 14 déc (APS) – Quelque 320 sortant de l’école coranique de Coki, dans le département de Louga, suivent une formation dans les métiers du solaire, de l’électricité et du câblage dans le cadre d’un programme mis en œuvre par le ministère de la Formation professionnelle et technique, a appris l’APS.

Il s’agit de sortant de ce Daara réputé pour le nombre des pensionnaires et la qualité de ses enseignements au de bénéficier de ce programme de renforcement du capital financé à hauteur de 150 millions de francs par le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FTP), a laissé entendre le ministre en charge du secteur, Dame Diop.

S’exprimant au lancement de ce programme de formation dans cette localité située à une trentaine de kilomètre de Louga, Diop a assuré que les 320 jeunes sortant du daara de Coki étaient en train d’être formés dans les métiers précités.

‘’Ce n’est pas beaucoup, mais c’est déjà un bon nombre pour démarrer ce vaste programme de formation destiné à l’ensemble des jeunes du Sénégal et particulièrement aux jeunes sortants des Daara’’, a expliqué le ministre de la Formation professionnelle et technique.

Le Daara de Coki est constitué de près de 4700 pensionnaires nourris et logés gratuitement.

Dame Diop a réaffirmé l’importance de régler préalablement la question de l’employabilité permettant de donner un métier à chaque jeune sénégalais afin de résoudre la question de l’emploi.

‘’C’est tout ce travail que nous faisons depuis un certain temps et que nous commençons aujourd’hui au niveau des Daaras. Coki est la première phase de démarrage’’, a-t-il dit.

En plus du programme de construction de 45 centres de formation dans chaque département, il est prévu la construction de centres de formation de proximité, a assuré le ministre au moment de poser la première pierre de celui de Coki dont le coût de construction est estimé à 370 millions de francs.

‘’Dans les 10 mois à venir, les travaux devraient être terminés ce qui permettra de prendre en charge la formation professionnel des jeunes du Daara, du village et environ’’, a-t-il indiqué.

Il a promis qu’une formation en entrepreneuriat sera également dispensée aux apprenants afin de leur permettre d’avoir un accompagnement financier et ainsi entreprendre et vivre de leur métier.

Dans la même catégorie