APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques » APS Feux de brousse: 1500 Ha ravagés en trois mois dans la région de Louga (Eaux et forêts) APS Tambacounda : Le PUDC met en service le réseau électrique de Dyabougou MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines Economie MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Addis-Abeba abrite le 12 février la 1ere Conférence internationale de la FAO, de l’OMS et de l’UA sur la sécurité sanitaire des aliments AIP Côte d’Ivoire / Le ministre Sidi Touré annonce une évaluation trimestrielle du Programme social du gouvernement AIP Côte d’Ivoire/ Vers un encadrement des potières de Katiola par le centre céramique AIP Côte d’Ivoire/ Vingt ans de prison ferme pour les braqueurs d’Adjouan (Aboisso) AIP Côte d’Ivoire / L’encadrement des jeunes et des femmes entrepreneurs, une nécessité (Esmel Essis)

33 millions USD pour le financement du RDD+ dans la Tshopo, le Bas-Uélé et l’Ituri


  14 Mai      46        Economie (21991), Finance (3696),

   

Kinshasa, 14 Mai 2018 (ACP).- Le vice-gouverneur de l’Ituri,   Pacifique Upar,  a procédé  au lancement officiel  des travaux de l’atelier provincial du programme de Réduction des émissions dues à la déforestation et de la dégradation (REDD+) pour l’ex Province Orientale,  le week end, dans la grande salle de l’hôtel de la province,  devant les représentants des institutions publiques et privées.

L’enveloppe destinée pour le  présent programme qui sera exécuté par le Programme de nations-unies pour le développement(PNUD) dans trois provinces issues de l’ex Province Orientale à savoir  la Tshopo, le Bas-Uélé et l’Ituri est de l’ordre de 33 millions  de dollars américains.

Ce montant sera  subdivisé en deux phases : la première de trois ans avec un budget de 20 millions USD et la seconde phase de deux ans pour une enveloppe de 13.000.000 de dollars américains.

A cette occasion,  le chef du programme REDD+ au sein du PNUD pour  l’ex Province Orientale,  Oumar Ndiaye,  a indiqué que l’objectif de cette activité était d’informer les parties prenantes sur le contenu de ce programme, ses priorités, la stratégie de sa mise en œuvre grâce à la mobilisation des acteurs de la mise en œuvre.

De manière spécifique, a-t-il dit,   il était question d’informer et de sensibiliser les autorités provinciales et les différentes parties prenantes sur le contexte et le cadre logique du programme REDD+ sur ses objectifs, ses composantes, ses sites d’intervention, son chronogramme.

Par la même occasion,  il a été présenté aux différentes parties prenantes les arrangements institutionnels ainsi que la stratégie de la mise en œuvre. Il était question également de recueillir leurs contributions parce que, a-t-il relevé,  avant l’intervention de son organisation dans l’ex Province Orientale,  plusieurs acteurs étatiques, des Ong nationales, internationales et ceux de la société civile ont eu à mettre en œuvre des initiatives de REDD+.

Il était donc important de partager les leçons apprises pour mieux démarrer et réussir ce programme REDD+ au niveau de l’Ituri.

A travers ce programme spécifiquement à la province de l’Ituri, a-t-il expliqué,  le résultat attendu est de contribuer à l’amélioration de la gouvernance de ressources forestières à travers les renforcements de capacités de services techniques étatiques à savoir,  l’aménagement du territoire,  le foncier,  l’agriculture, l’environnement  mais également la santé dans le but de faire en sorte qu’il y ait plus de moyens et d’expertise au niveau de ces structures pour leur permettre de mener leurs missions en terme de régulation et d’application de règles et de la gouvernance pour mieux préserver les ressources.

En outre Oumar Ndiaye a indiqué que, grâce à ce projet,  son organisation va aider les communautés à mieux identifier d’autres pratiques  alternatives concernant l’agriculture durable.

C’est-à-dire,  a-t-il expliqué, les communautés seront appelées à développer la culture du café, du cacao, du  palmier à huile, ajoutant que  d’autres techniques et technologies seront développées entre autres dans la production de braise pour atténuer la pression sur la forêt et le sciage de bois.

ACP/FNG/YWM/Fmb

Dans la même catégorie