GNA More than 5, 800 centres open for EC’s exhibition exercise in Ashanti Region GNA Voters commend EC for SMS verification platform GNA Veep supports Strategic National Stockpile establishment to tackle health emergencies GNA Government urged to develop a comprehensive cervical cancer control plan GNA Voter Register Exhibition begins smoothly but on low key GNA Peace Council to hold 2020 national youth for peace summit GNA Odweanoma Paragliding site to be commissioned during ‘Yenko Kwahu’ Festival GNA Ghana is making moderate progress in nine SDGs APS INONDATIONS : 271 FAMILLES SINISTRÉES RECASÉES SUR UN SITE DE KEUR MASSAR APS PLAN ORSEC : UNE LARGE PART SERA RÉSERVÉE À DIOURBEL, PROMET ALY NGOUILLE NDIAYE

49 MILLIARDS DE FCFA DE LA BEI POUR SOUTENIR LES PME


  23 Juillet      12        Coopération (1141),

   

Dakar, 23 juil (APS) – Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a procédé ce jeudi à la signature d’un contrat de financement pour un prêt d’un montant de 49 milliards de F CFA avec la Banque européenne d’investissement.

La signature de ce contrat, qui découle d’un mécanisme de financement de l’Union européenne à destination des Petites et moyennes entreprises impactées par la pandémie du coronavirus, a eu lieu en présence de la cheffe de la délégation de l’UE à Dakar, Irène Mingasson.

’’Ce contrat de financement pour un prêt d’environ 49 milliards de FCFA (75 millions d’euro) est adossé à un don de 6 millions d’euros de l’Union européenne’’, a précisé le ministre de l’Economie.

Amadou Hott a aussi souligné que ’’ce contrat très attractif et presque concessionnel’’ est remboursable sur vingt ans, précisant que le Sénégal commencera toutefois à payer durant la onzième année pour un taux d’intérêt de 1%.

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération s’est également réjoui ’’de la parfaite convergence de vue et les actes de coopération très dynamiques entre le Sénégal et la famille européenne (team Europe)’’.

Rappelant le besoin en urgence de financements additionnels, le ministre de l’Economie a notamment indiqué que ce contrat devrait permettre aux entreprises de ’’mieux se préparer’’ à la relance économique.

Selon lui, ’’à ce jour, quelque 15 milliards de FCFA ont été déboursés pour soutenir les entreprises pour la sauvegarde de l’emploi avec des taux souples et flexibles de l’ordre de3,5% pour des maturations pouvant aller jusqu’à 6 ans’’.

Il a par ailleurs rappelé la nécessité pour le Sénégal d’initier très prochainement des ’’réformes ambitieuses’’ à travers notamment des secteurs comme l’agrobusiness qui vont devenir prioritaires dans la période post-Covid-19.

Intervenant par visio-conférence, le vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Ambroise Fayol, a indiqué que ’’le Sénégal a été le premier bénéficiaire de ce mécanisme de financement mis en place par l’Union européenne pour soutenir les économies africaines fortement impactées par la crise sanitaire’’.

Il a notamment insisté sur le rôle déterminant des entreprises, principales cibles de ce mécanisme, qui, selon lui, ’’symbolisent le dynamisme d’une économie’’.

La cheffe de la délégation de l’Union européenne à Dakar Irène Mingasson a dit espérer que ce mécanisme ’’contribuera efficacement à réduire l’impact de la crise et à protéger les entreprises du secteur privé et les emplois (…) qui en dépendent’’.

Dans la même catégorie