APS MONDIAL U19 : LE DRAPEAU NATIONAL REMIS AUX LIONCEAUX DU BASKET APS POUR UNE DÉCENTRALISATION DES ACTIVITÉS DU CENTRE SÉNÉGALO-ALLEMAND D’INFORMATION À L’EMPLOI APS CONTRAT D’AFFERMAGE DE L’EAU : LA SDE VA SAISIR LA COUR SUPRÊME ANGOP UE disponibiliza 12 milhões de Euros para Programas de resiliência ANGOP Angola e os EUA retomam acordo sobre comércio ANGOP Bispos angolanos rezam missa no túmulo de Nsaku Ne Vunda APS INVESTISSEMENTS : LE GOUVERNEMENT INVITE LE PRIVÉ A PRENDRE LE RELAIS DE L’ETAT (MINISTRE) APS GREENPEACE DIT HALTE À L’INDUSTRIE DE FARINE ET DE L’HUILE DE POISSON APS LES ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE DAKAR ET PÉKIN PORTÉS À PLUS DE 1500 MILLIARDS CFA EN 2018 (AMADOU HOTT) GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana

49eme réunion du conseil d’administration de la BIDC: la banque a enregistré un bénéfice de 2,7 millions de dollars us en 2015


  28 Avril      34        Economie (23960), Leadership Africain (801),

   

Lomé,  28 avr 2016 -(ATOP) -Le conseil d’administration de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) a tenu sa 49ème réunion le mardi 26 avril à Lomé.

Les travaux ont surtout été marqués par la soumission des projets et l’approbation des comptes. L’exercice 2015 a dégagé un bénéfice de 2,7 millions de dollars US contre 2 millions de dollars US en 2014 selon le nouveau président de la Commission de la CEDEAO, Marcel Alain de Souza qui a participé à cette session présidée par M. Bashir Mamman Ifo, président de la BIDC. Ce bénéfice sera reversé dans les comptes de la banque, a précisé le président de la BIDC.
M. de Souza a félicité le Conseil pour ce résultat. Il a évoqué les problèmes auxquels fait face cette Institution et annoncé ses priorités et urgences. Selon lui, la BIDC est un maillon important pour l’investissement et le développement et il est souhaitable de bâtir une 16ème économie qui sera une union économique et douanière pour faciliter les échanges entre les pays de la CEDEAO.
Il a fait savoir que les échanges actuellement entre ces pays après 41 ans ne représentent que 12% et il est nécessaire de les accroître en développant davantage les infrastructures routières, ferroviaires, aéroportuaires et portuaires puis en faisant en sorte qu’entre les Etats membres, il y ait une interconnexion sur tous les plans afin d’avoir cette 16ème économie.
Le nouveau président de la Commission de la CEDEAO a aussi confié qu’il s’est résolu à soutenir la BIDC en faisant des démarches auprès de certains partenaires comme la Chine, la Corée, et l’Inde ou des pays arabes afin de doter la BIDC de ressources suffisantes pour lui permettre d’assurer les tâches qui lui sont confiées par les pères fondateurs de la CEDEAO.
La BIDC a été créée par les 15 Etats membres de la CEDEAO à savoir le Bénin, le Burkina-Faso, le Cap Vert, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, la Côte-d’Ivoire, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra-Léone et le Togo. Elle a pour mission d’œuvrer au financement des infrastructures indispensables à l’intégration et l’émergence de ces pays.

ATOP/MEK/TM

Dans la même catégorie