GNA Nabdam NPP inaugurates COVID-19 Task Force GNA Government urged to support COA-FS formula against COVID-19 GNA Disinfection of markets in Volta, highly successful – Letsa ANGOP COVID-19: Angola regista décimo quarto caso positivo AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid 19: des populations rurales de Daloa craignent la faim dans leurs villages AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19/ Le secrétaire d’Etat Siaka Ouattara offre des kits sanitaires à la population du Gontougo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Le maire et les FDS de Bondoukou patrouillent pour s’assurer du respect du couvre-feu AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Conseil régional de la Mé initie une caravane de sensibilisation contre le coronavirus GNA COVID-19: Ghana records marginal increment in cases GNA NPP to distribute GH¢5 million worth of PPE nationwide

60 millions € de la BAD pour appuyer un Programme de développement communautaire au Sénégal


  1 Octobre      91        Economie (8143), Finance (426),

   

Abidjan, 01/10/2018 (MAP) – La Banque africaine de développement (BAD) va aider le Sénégal, via un prêt de 60 millions d’euros, à poursuivre son Programme d’urgence de développement communautaire, destiné à promouvoir le secteur agricole en milieu rural et à offrir aux populations des contrées les plus reculées du pays un meilleur accès aux services sociaux de base, apprend-on auprès de l’Institution financière panafricaine.

Le gouvernement sénégalais avait lancé son Programme d’urgence de développement communautaire en 2015, auquel la Banque avait contribué à hauteur de 43,8 millions d’euros, rappelle un communiqué de la BAD, rendu public à Abidjan.

Ce nouveau prêt de 60 millions d’euros de la Banque va permettre d’en financer la deuxième phase, d’un coût de 162,03 millions d’euros, qui bénéficie aussi du soutien de la Banque islamique de développement et du Fonds saoudien pour le développement.

Déployée sur quatre ans, cette deuxième phase va couvrir plusieurs localités dans les douze régions du pays – notamment Ziguinchor, Kolda, Kaolack, Thiès et Kaffrine -, et concerner 3 millions de personnes, dont 1,5 million de bénéficiaires directs.

Au programme, figurent la mise en place de 109 entreprises agricoles rurales, la création de 109 périmètres horticoles (dotés d’équipements d’irrigation), la réalisation de 105 forages et 710 km de pistes rurales, l’installation de 76 centrales solaires et la pose de 1.023 km de réseaux électriques de moyenne et basse tension, ainsi que la construction de 70 postes de santé tous équipés.

In fine, le projet va contribuer à abaisser le taux de pauvreté en milieu rural de 67 à 54%, le taux de mortalité infanto-juvénile de 51 à 25% et celui de malnutrition chronique de 21 à 8%.

Dans la même catégorie