APS JOSEPH KOTO SE VERRAIT PLUS À LA TÊTE D’UNE ÉQUIPE NATIONALE QUE D’UN CLUB APS COVID-19 : DAKAR ET THIÈS RESTENT SOUS COUVRE-FEU POUR HUIT JOURS SUPPLÉMENTAIRES APS RÉFRACTAIRE AU TRAFIC D’INFLUENCE, MARÈME FAYE SALL POUR DES SOLLICITATIONS DIRECTES APS JOSEPH KOTO : ‘’C’EST DIFFICILE DE SUIVRE LE CHAN SANS LE SÉNÉGAL’’ APS LA MAIRIE DE DIAMNIADIO ADOPTE UN BUDGET ANNUEL DE PRÈS DE 3,4 MILLIARDS DE FRANCS CFA APS DES SCIENTIFIQUES SE PENCHENT SUR LA FIABILITÉ DES VACCINS CONTRE LE COVID-19 APS DES SÉNÉGALAIS DE PROVINCES CATALANES RÉCLAMENT UN CONSULAT DE PROXIMITÉ APS ABDOULAYE DIOP : « CHEIKH NGAÏDO BÂ ÉTAIT REMARQUABLE PAR SON ÉLÉGANCE SUR TOUS LES PLANS » APS GRAINES D’ARACHIDE : PLUS DE 46.000 TONNES COLLECTÉES, SELON MODOU DIAGNE FADA AIP COVID-19: Des cas graves en réanimation et sous assistance respiratoire (Ministère)

6EME SOMMET NATIONAL DU LEADERSHIP FEMININ 2020: MLLE ESSILIVI DELALI DORCAS ELUE FEMME LEADER DE L’ANNEE


  14 Décembre      38        Société (27400),

   

Lomé, 14 déc. (ATOP) – Mlle Essilivi Delali Dorcas a été élue Jeune femme leader (JFL) 2020 à l’issue du 6ème Sommet national du leadership féminin tenu, du 10 au 12 décembre à Lomé, sous le thème « Le PND-Togo : Quelle place pour le leadership des femmes ? ». Elle a pour dauphines Mlles Gloria Yvette Nyavedji et Dédé Manuella Folly-Ga.
L’élection a été faite à travers les réseaux sociaux et cette dernière a été choisie pour porter la couronne de la « Nyonufia 2020 ». Elle a permis également d’élire des ambassadrices dans toutes les régions du pays.

Cette édition a été également marquée par la présentation du rapport du mandat de la jeune femme leader 2019 et le plan d’actions de 2020, la reconnaissance des Tops 10 « OSC » actives, des 10 femmes d’influence de l’année et des 5 Ambassadeurs Genre et Développement.

Le Sommet national du leadership féminin, une initiative du Centre de développement personnel d’Afrique (PPDC-AFRICA), vise la promotion de la femme et particulièrement des filles et jeunes femmes. Il est une occasion de mettre en exergue le potentiel féminin de celles-ci, de présenter les activités phares réalisées au Togo dans le domaine du genre ces dernières années et de désigner la Jeune femme leader (Nyonufia) de l’édition.

La manifestation  de cette année a reçu l’appui des ministères en charge de la Jeunesse, de la Femme et de l’Investissement. Le but visé est de mobiliser les femmes et les acteurs de promotion féminine autour du PND et de les amener à y jouer pleinement leur rôle.
Au cours de cette édition, les candidates, des représentants des associations et ONG, des entrepreneurs, entre autres, ont été outillés sur le plan du développement personnel et ont partagé des expériences en planification stratégique, suivi et évaluation des plans de travail. Il s’agit de leur permettre de mieux contribuer à la réussite du Plan nation de développement (PND) tout en saisissant les opportunités qui s’offrent à eux. Les échanges ont également porté sur le PND et les actions de développement menées par les élues locales,  le thème de cette 6e édition et la participation des femmes dans les instances décisionnelles.

Pour la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation, Mme Adjovi Lonlongno Apedo-Anakoma, le PND en son axe 3 poursuit, entre autres objectifs, la promotion de l’équité et de l’égalité de genre et l’autonomisation des femmes, leviers importants pour une croissance économique forte à l’horizon 2022.

Elle a rappelé les actions réalisées par son ministère dans le cadre de la mise en œuvre de cet axe, telle que l’actualisation de la Politique nationale pour l’équité et l’égalité de genre et l’élaboration d’une stratégie de sa mise en œuvre. « Cette politique vise l’instauration d’un environnement institutionnel, socioculturel, juridique et économique, favorable à la réalisation de l’équité et de l’égalité de genre au Togo et l’intégration effective du genre dans les interventions de développement dans tous les secteurs. Pour y parvenir, des programmes et projets ont été mis sur pied et ont permis le renforcement des capacités des femmes en création et gestion d’entreprise et en leadership politique », a-t-elle ajouté.

Selon la ministre, cet évènement contribue à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), notamment l’ODD 5 relatif à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles. Pour elle, l’ODD5 en sa cible 5.5, recommande aux Etats de veiller à ce que les femmes participent, pleinement et effectivement, aux fonctions de direction à tous les niveaux de décisions dans la vie politique, économique ou publique et y accèdent sur un même pied d’égalité.

Les ministres en charge de l’Investissement et de la Jeunesse, respectivement Mmes Kayi Mivedor et Myriam de Souza-d’Almeida ont soutenu les candidates dans leurs efforts et ont souhaité plein succès au mandat de la JFL 2020.

La JFL 2019, Marie-Reine Bassaley a expliqué que son mandat a consisté à sensibiliser des femmes à travers des foras, sur l’orientation, la confiance en soi et l’entreprenariat. Elle a demandé à la successeuse d’être obéissante, disciplinée et résiliente pour la réussite de son mandat.

Mlle Essilivi Delali Dorcas a mentionné que toute la communauté JFL 2020 travaillera de concert pour l’implication des jeunes dans les actions communautaires surtout dans la mise en œuvre du PND. Elle a souligné que leurs actions porteront sur la sélection de deux associations de jeunes par préfecture, soit un total de 78 associations sur toute l’étendue du territoire. Des représentants de ces associations seront formés sur l’engagement communautaire, l’entreprise collective, afin qu’ils puissent relayer les enseignements reçus à la base, a-t-elle dit. Il sera également question, selon la JFL 2020, d’induire chez les jeunes étudiants, une auto promotion et une résilience face à la gouvernance.

Dans la même catégorie