MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines Economie MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Addis-Abeba abrite le 12 février la 1ere Conférence internationale de la FAO, de l’OMS et de l’UA sur la sécurité sanitaire des aliments AIP Côte d’Ivoire / Le ministre Sidi Touré annonce une évaluation trimestrielle du Programme social du gouvernement AIP Côte d’Ivoire/ Vers un encadrement des potières de Katiola par le centre céramique AIP Côte d’Ivoire/ Vingt ans de prison ferme pour les braqueurs d’Adjouan (Aboisso) AIP Côte d’Ivoire / L’encadrement des jeunes et des femmes entrepreneurs, une nécessité (Esmel Essis) MAP Marathon International de Marrakech: plus de 9.000 coureurs à la 30è édition MAP Attentat de Nairobi: Quatre employés de l’hôtel DusitD2 tués et 3 autres blessés (DG) MAP Onze suspects liés à l’attentat terroriste de Nairobi arrêtés par la police kényane (Presse)

76 millions USD de la BAD pour l’adaptation du bassin du Niger aux changements climatiques


  15 Novembre      16        Economie (21991), Finance (3696), Photos (20298),

   

Niamey, 15/11/2018 (MAP) – Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver un montant de 76 millions de dollars, destiné au développement intégré et à l’adaptation aux changements climatiques du bassin du Niger.

Ce programme est cofinancé par le Fonds vert pour le climat, l’Union européenne, le Fonds pour l’environnement mondial, le Fonds d’investissement forestier et les différents gouvernements des pays membres à hauteur de 134 millions de dollars, indique-t-on jeudi à Niamey.

Le bassin du Niger est partagé par neuf Etats membres: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Nigeria et Tchad.

Les activités ciblées par ce programme portent sur la récupération de 140 000 ha de terres dégradées, la construction de 209 infrastructures d’adduction d’eau pour les systèmes agropastoraux et la pisciculture et la mise à profit des pactes d’élevage et d’aquaculture des technologies pour la transformation de l’agriculture africaine.

Le programme sera également axé sur la mise en œuvre de 450 sous-projets de développement de chaînes de valeur agricoles, le renforcement de la capacité d’adaptation d’un million de ménages aux changements climatiques et l’opérationnalisation d’un mécanisme de financement pour la gestion des ressources naturelles.

Les objectifs dudit programme ambitionnent, en outre, de parvenir à une augmentation de la production grâce à 280 millions de M3 d’eau agricole exploitée par an et à une production supplémentaire de cultures, de poissons et de viande.

L’adaptation aux changements climatiques en vue d’améliorer les conditions de vie de quelque 500 000 femmes et jeunes ayant accès à des terres récupérées figure, de même, parmi les objectifs escomptés par les promoteurs du programme.

Dans la même catégorie