MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses GNA MTN extends public education to Western North Region APS MASSACRE DE PEULS À OGASSAGOU : LE FORUM RÉGIONAL AFRICAIN D’AMNESTY INTERNATIONAL DEMANDE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE APS CAN U23 : VIRAGE ET TRIBUNE DÉCOUVERTE GRATUITS AU STADE LAT DIOR (FÉDÉRATION) APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE AGP Gabon : Ouverture à Lambaréné du championnat national U15 de football

76 millions USD de la BAD pour l’adaptation du bassin du Niger aux changements climatiques


  15 Novembre      22        Economie (22904), Finance (3737), Photos (20694),

   

Niamey, 15/11/2018 (MAP) – Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver un montant de 76 millions de dollars, destiné au développement intégré et à l’adaptation aux changements climatiques du bassin du Niger.

Ce programme est cofinancé par le Fonds vert pour le climat, l’Union européenne, le Fonds pour l’environnement mondial, le Fonds d’investissement forestier et les différents gouvernements des pays membres à hauteur de 134 millions de dollars, indique-t-on jeudi à Niamey.

Le bassin du Niger est partagé par neuf Etats membres: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Nigeria et Tchad.

Les activités ciblées par ce programme portent sur la récupération de 140 000 ha de terres dégradées, la construction de 209 infrastructures d’adduction d’eau pour les systèmes agropastoraux et la pisciculture et la mise à profit des pactes d’élevage et d’aquaculture des technologies pour la transformation de l’agriculture africaine.

Le programme sera également axé sur la mise en œuvre de 450 sous-projets de développement de chaînes de valeur agricoles, le renforcement de la capacité d’adaptation d’un million de ménages aux changements climatiques et l’opérationnalisation d’un mécanisme de financement pour la gestion des ressources naturelles.

Les objectifs dudit programme ambitionnent, en outre, de parvenir à une augmentation de la production grâce à 280 millions de M3 d’eau agricole exploitée par an et à une production supplémentaire de cultures, de poissons et de viande.

L’adaptation aux changements climatiques en vue d’améliorer les conditions de vie de quelque 500 000 femmes et jeunes ayant accès à des terres récupérées figure, de même, parmi les objectifs escomptés par les promoteurs du programme.

Dans la même catégorie