Inforpress Covid-19/Boa Vista: Trabalhadores em quarentena no hotel saem do estabelecimento hoteleiro depois de avaliados AGP Covid-19: Le Gabon fait appel aux retraités du secteur Santé AIP Un essai clinique contre le coronavirus avec du sang de ver marin débute ce lundi en France AIP Coronavirus : Les marchés ferment désormais à 14h00 à Korhogo AIP Des cadres de Nassian prêts à accompagner la lutte contre le coronavirus AIP Des kits sanitaires offerts à des centres de santé de Prikro AIP Covid 19 : Le DG du port autonome de San-pedro offre des matériels sanitaires à Tiémélékro AIP Les chrétiens de Sikensi prient à domicile pour la fête des rameaux MAP Niger: un fonds de solidarité contre le COVID-19 MAP Burkina/coronavirus: maintien du couvre-feu jusqu’à nouvel ordre

76 millions USD de la BAD pour l’adaptation du bassin du Niger aux changements climatiques


  15 Novembre      38        Economie (8144), Finance (426), Photos (3858),

   

Niamey, 15/11/2018 (MAP) – Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver un montant de 76 millions de dollars, destiné au développement intégré et à l’adaptation aux changements climatiques du bassin du Niger.

Ce programme est cofinancé par le Fonds vert pour le climat, l’Union européenne, le Fonds pour l’environnement mondial, le Fonds d’investissement forestier et les différents gouvernements des pays membres à hauteur de 134 millions de dollars, indique-t-on jeudi à Niamey.

Le bassin du Niger est partagé par neuf Etats membres: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Nigeria et Tchad.

Les activités ciblées par ce programme portent sur la récupération de 140 000 ha de terres dégradées, la construction de 209 infrastructures d’adduction d’eau pour les systèmes agropastoraux et la pisciculture et la mise à profit des pactes d’élevage et d’aquaculture des technologies pour la transformation de l’agriculture africaine.

Le programme sera également axé sur la mise en œuvre de 450 sous-projets de développement de chaînes de valeur agricoles, le renforcement de la capacité d’adaptation d’un million de ménages aux changements climatiques et l’opérationnalisation d’un mécanisme de financement pour la gestion des ressources naturelles.

Les objectifs dudit programme ambitionnent, en outre, de parvenir à une augmentation de la production grâce à 280 millions de M3 d’eau agricole exploitée par an et à une production supplémentaire de cultures, de poissons et de viande.

L’adaptation aux changements climatiques en vue d’améliorer les conditions de vie de quelque 500 000 femmes et jeunes ayant accès à des terres récupérées figure, de même, parmi les objectifs escomptés par les promoteurs du programme.

Dans la même catégorie