GNA Census Management Team solicits MOFA’s support GNA P’Bay’s ‘Steppa’ single sparks viral dance challenge GNA GFA to investigate bribery allegations involving RTU and Nkoranza Warrior AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Un nouveau bâtiment de trois salles de classe à l’EPP Sandalla AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/Foot-transfert : deux ivoiriens rejoignent le club du TP Mazembé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Urbanisme: cinq quartiers précaires d’Abidjan bientôt déguerpis (Ministre) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un manuel de procédures validé pour le projet « Conservation de la biodiversité à Taï-Grebo-Sapo » NAN Troops overrun terrorists’ enclaves, eliminate scores in Borno, Yobe GNA Three men die after drinking suspected poisoned apketeshie GNA Oti NPP applauds Akufo-Addo on Regional Minister-Designate nomination

99 “amazones de la paix” et de la sécurité présentées aux autorités de Man


  21 Décembre      13        Société (27796),

   

Man, 21 déc 2020 (AIP) – Quatre-vingt-dix-neuf amazones de la paix et de la sécurité ont été présentées samedi 20 décembre 2020 aux autorités de Man.

Ces femmes leaders issues des cinq départements du Tonkpi ( Man, Biankouma, Zouan-Hounien, Danané et Sipilou), ont été sélectionnées dans le cadre du projet « Paix et sécurité avec les femmes », financé par le gouvernement américain.

Ledit projet est mis en œuvre avec le concours du corps préfectoral et l’appui technique de l’Ong International frendship service (IFS) », a précisé le président d’IFS, Bih Alexis.

Selon M. Bih, ce programme lancé samedi, a trois phases, à savoir la formation qui a déjà eu lieu, la restitution de cette formation ainsi que la sensibilisation sur le terrain.

« Nous avons déjà fait la formation à Zouan-Hounien à Danané, à Man et à Biankouma avec les amazones de Sipilou. C’est un   projet qui va durer un an. Nous avons commencé depuis le mois d’octobre 2020 et la fin est prévue pour octobre 2021. Le renforcement des capacités a porté sur la résolution 1325 qui incite le monde et tous les gouvernements à reconnaître que pendant les crises ce sont les femmes qui subissent plus de violences et à les intégrer dans tout ce qui ce qui est résolution et prévention des conflits », a souligné une autre représentante de l’Ong IFS, Mme Bih Valérie.

Le secrétaire général 2 de la préfecture de Man, Bah Yao André, a salué la mise en place de cet outil qui va aider à régler les conflits dans la région. « Rendez-vous utiles pour la cause de la paix », a-t-il souhaité, s’adressant aux amazones.

Ces dernières ont promis œuvrer à la paix et à la sécurité. Elles ont identifié certains maux qui minent la paix sociale à savoir les ventes de terre, la haine pour le prochain, les conflits intercommunautaires et le chômage.

(AIP)

Dans la même catégorie