AIP Côte d’Ivoire/JIF 2019 dans le Bounkani: D’importants dons offerts aux groupements féminins AIP Un nouveau bureau MCC chargé de l’égalité entre les genres ouvert en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire/ Deux monuments en construction pour embellir Touba AGP Le Maroc sollicité pour la mise en place d’un Institut supérieur de formation agricole au Gabon AIP Côte d’Ivoire/ Un atelier sur le droit communautaire UEMOA à Abidjan AIP Côte d’Ivoire/ Des séances de dépistage du cancer du col de l’utérus à Yamoussoukro Inforpress Moradores de Cidadela vão pedir na justiça suspensão das actividades do posto de combustível da Enacol Inforpress Bolsa de Acesso à Cultura vai financiar mais 70 escolas e associações a nível nacional Inforpress Porto Novo: Rede de água contempla centena de famílias em Lombo Figueira, Ribeirão Fundo e Água das Caldeiras AIP La Première dame de Côte d’Ivoire appelle à l’accélération des réformes pour le développement du secteur privé et la promotion de l’entrepreneuriat féminin

A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants


  25 Mars      14        Sport (7612),

   

Rabat, 25/03/2019 (MAP)- La boxeuse kényane Fatuma Zarika a déclaré qu’elle n’envisage pas pour le moment de jeter les gants et de s’éloigner du ring motivée en cela par son dernier exploit réalisé samedi face à la Zambienne Catherine Phiri et qui lui a permis de conserver son titre mondial des super poids nantis du World Boxing Council (WBC).

Zarika, âgée de 34 ans, a remporté haut la main son dernier combat face à Phiri (31 ans) à l’unanimité des juges Michael Neequaye (Ghana), Fillemon Meya (Namibie) et Irene Semakula (Ouganda) avec 98-92, 99-91 et 97-93 points respectivement.

« Je n’ai pas encore fini. Je crois que j’améliore plus mon niveau avec l’âge », a déclaré Zarika au journal « Daily Nation ».

« Je peux encore faire trois autres combats avant d’envisager raccrocher mes gants », a confié la pugiliste kényane qui compte à son actif 31 victoires, 12 défaites et deux nuls.

Zarika, qui a conservé son titre pour la troisième fois consécutive, a rejeté toute idée de donner une troisième revanche à Phiri, en arguant que son précédent adversaire Yamileth Mercado, originaire du Mexique, qu’elle a battue l’année dernière, aspirait également à une revanche.

« Deux opportunités suffisent. Nous devons nous concentrer ailleurs », a tranché Zarika.

Dans la même catégorie