FAAPA : Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines
APS Kaffrine: Le conseil départemental adopte 3 projets de 60 millions FCFA INFORPRESS Santa Catarina: Ribeira da Barca serve de inspiração para filme animado da realizadora francesa Marie Vieillevie APS Saint-louis: Un forum sur l’emploi pour lancer le projet « réussir au Sénégal » APS « Magal des deux Rakkas »: des dispositions prises pour réussir l’organisation (Officiel) APS Diourbel: Des denrées alimentaires de la ligue islamique mondiale à des nécessiteux MAP Mali/Présidentielle: aucune « fraude » constatée par les observateurs de l’UE au second tour INFORPRESS Frescomar anuncia novos investimentos em São Vicente e no Sal de mais de seis milhões de euros AIP Côte d’Ivoire/ Les capacités des agents vaccinateurs renforcées à Grand-Bassam AIP Côte d’Ivoire/ Le village de Lateko a célébré la deuxième édition de la fête des familles AIP Côte d’Ivoire/ Banque Atlantique Mali adopte une nouvelle identité visuelle

A la CAA, seul le président est désormais élu en congrès


  16 Mai      30        Sport (6305),

   

Dakar, 16 mai (APS) – La Confédération africaine d’athlétisme (CAA) a décidé d’élire seulement son président lors de ses congrès, tous les autres membres étant élus lors des assises régionales de l’organisation sportive, a annoncé son directeur général, Lamine Faty, mercredi, à Dakar.
Il rappelle que les dirigeants de l’athlétisme africain ont pris cette décision lors des dernières assises de la CAA en octobre dernier, à Skhirat (Maroc).
 »Il a été décidé de n’élire que le président lors du congrès », a précisé Lamine Faty lors d’un point de presse tenu au siège de la Confédération africaine d’athlétisme
Les membres de l’organe exécutif de la CAA, à l’exception du président, seront élus lors des assises régionales de l’organisation, selon M. Faty.
 »Le directeur général a plus de prérogatives que le secrétaire général », a-t-il expliqué, ajoutant que le premier a la mission, parmi d’autres, d’aider le président de la CAA dans  »la recherche des moyens » destinés à l’organisation.
Les présidents des régions de la Confédération africaine d’athlétisme sont tous des vice-présidents de l’organisation, selon Lamine Faty, ancien secrétaire général de l’instance chargée de l’athlétisme africain.
 »Toutes les régions ont l’obligation d’élire une femme parmi leurs représentants au conseil de la CAA », a-t-il précisé, ajoutant que les femmes peuvent prétendre à un poste de vice-président au sein des instances régionales.
Selon Lamine Faty, les régions peuvent, en fonction de leur poids et de leur taille, élire directement leurs membres au conseil de la CAA.
 »Le directeur général est élu par le conseil, sur avis du président », a-t-il ajouté en expliquant aux journalistes les changements adoptés par l’instance chargée de l’athlétisme africain.
Les centres de développement de l’athlétisme répartis dans le continent vont dépendre directement de la CAA.
Trois pays, le Malawi, le Congo et la Côte d’Ivoire, sont candidats à l’organisation du prochain congrès électif de la CAA, a annoncé Lamine Faty, précisant que la capitale congolaise est favorite pour accueillir cette rencontre.
Il a confirmé la tenue des prochains Championnats d’Afrique d’athlétisme à Asaba (Nigeria), du 1er au 5 août 2018.
 »Le circuit des rencontres d’Asaba sera déterminé le 18 juillet. Les étapes de Brazzaville (Congo), d’Addis-Abeba (Ethiopie) et de Nairobi (Kenya) sont confirmées. Il reste la dernière étape à chercher en Algérie », a expliqué M. Faty.
Selon lui, l’Algérie, qui a accueilli beaucoup de compétitions de la CAA, a préféré renoncer à la tenue de ce meeting.

Dans la même catégorie